L'Agriculteur Normand 16 juillet 2015 à 08h00 | Par V.Motin

150 bennes dans le Bessin : la grogne monte

Les Jeunes Agriculteurs et la FDSEA 14 ont perturbé la prise de fonction de la nouvelle sous-préfète de Bayeux. Après le largage de fumier chez la députée de la circonscription, les manifestants ont lancé un ultimatum à Stéphane Le Foll. Ils veulent voir le ministre à Caen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

150 bennes de Bayeux à Caen © vm

C’est un baptême du feu pour la nouvelle sous-préfète de Bayeux. Sa cérémonie de prise de fonction a été perturbée par une action des Jeunes Agriculteurs et de la FDSEA 14. La tension monte dans les campagnes. Mercredi 15 juillet, les syndicats ont mobilisé 300 agriculteurs venus avec 150 tracteurs et bennes.

Après la table ronde :
“des contrôles
selon la préfète”
Avec Sébastien Debieu (FDSEA), Astrid Granger et Samuel Biderre (JA) à la baguette, les agriculteurs ont convergé vers le centre de Bayeux. Le mot d’ordre est clair. “Nous ne bougerons pas tant que la sous-préfète ne viendra pas nous voir”. Ils ont été rapidement entendus. Laurence Beguin est sortie de la sous-préfecture. Seule réponse de la représentante de l’Etat : “il y a une table ronde où des engagements ont été pris. En conséquence, bien évidemment, des contrôles sont mis en place. Des moyens sont développés pour s’assurer du respect de ces engagements”.

Ils attendent
Stéphane Le Foll
Vers midi, la rencontre est terminée. Mais il ne s’agit que de la première étape de la mobilisation. “Vous ne rentrerez pas avec des bennes pleines dans vos exploitations”, rassure Sébastien Debieu. Le secrétaire général de la FDSEA 14 veut viser plus haut. Un ultimatum au ministre de l’Agriculture est lancé. “Si Stéphane Le Foll ne veut pas bouger à Paris, nous allons faire bouger les choses en Normandie. Nous bloquerons la région s’il le faut pour le faire descendre. On fera tout pour le faire venir”. Des propos complétés par Jean-Yves-Heurtin, président de la FDSEA 14 : “depuis la table ronde du 17 juin, Stéphane Le Foll est très absent. On le voit très peu sur le dossier agricole. Soit il est encore ministre de l’Agriculture et il reprend la main pour faire avancer les choses. Ou alors il fait l’aveu qu’il n’est plus que porte-parole de son gouvernement. Nous avons donc fixé un ultimatum. Nous l’attendons en préfecture de région. La situation est intenable. La situation, en termes d’impayés, est du jamais vu depuis 2009”.

La députée de la circonscription visée
Avant de se restaurer devant l’usine Lactalis, les manifestants ont laissé une trace de leur passage. Ils ont déversé 3 bennes de fumier à l’entrée de la permanence d’Isabelle Attard. La députée semble payer son absence de réponse suite aux sollicitations de la FDSEA et des JA. Les deux syndicats avaient, en effet, invité les élus sur la ferme de Samuel Biderre, le 3 juillet dernier.

En convoi vers Caen
L’après-midi, l’impressionnant convoi a pris la direction de Caen. Des centrales de la distribution ont notamment été visées. A commencer par Super U à Ifs et Promodès à Carpiquet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui