L'Agriculteur Normand 01 juillet 2015 à 08h00 | Par Sandrine Bossière

Accroitre la notoriété du Poiré

L’ODG du Pays du Domfrontais mise sur la promotion du Poiré et du Calvados pour augmenter la vente et le faire connaître au-delà des frontières régionales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

Il y a quelques semaines, les poiriers étaient en fleurs. Les vergers sont de véritables cartes postales, traduisant “un patrimoine végétal vivant important” comme le souligne Frédéric Pacory, président de l’Odg du Pays du Domfrontais. “C’est un atout touristique important pour la région domfrontaise. Après le Pays d’Auge, le Domfrontais est incontournable pour découvrir le Calvados et le Poiré. C’est un patrimoine unique au monde” poursuit-il. La dimension économique n’est pas oubliée. Pour le président, “les produits de l’Odg sont créateurs d’emploi, maintiennent un environnement de qualité et assurent l’attrait touristique. C’est à la fois l’affaire des producteurs mais aussi des collectivités, offices de tourisme, et organismes”. La promotion reste le maître mot pour porter les différentes appellations en dehors des frontières régionales.

Poiré Domfront AOP
Pour augmenter les ventes de Poiré Domfront AOP en volume, la production doit également s’accroître. Pour se faire, le responsable de la section, Jérôme Lecrosnier, souhaite mobiliser de nouveaux producteurs, “développer la notoriété et l’image haut de gamme du produit”. Les producteurs ont rencontré des cavistes et restaurateurs pour faire déguster leurs produits qui se sont montrés intéressés. “Des contacts ont été établis” assure le responsable de la section.
Les caractéristiques du produit se traduisent sur l’étiquette et l’habillage. Tout comme le site internet qui “permet de rentrer dans l’univers de l’appellation” souligne Mathilde Piquet, animatrice de l’Odg.

Calvados
La production comme la commercialisation augmentent “tout doucement” fait remarquer Jean-Claude Fourmond, président de la section. Le cahier des charges a été homologué en début d’année.

Eau de vie de Poiré
C’est la première année que l’eau de vie a son cahier des charges. Il a été homologué en décembre 2014. “Aujourd’hui, la section d’attarde à rédiger un plan de contrôle, en cours de validation mais surtout à trouver de nouveaux producteurs pour développer de nouveaux marchés, sachant que la demande existe” note Sébastien Guesdon, président de la section.

Producteurs de fruits
Valoriser les fruits reste essentiel puisqu’il s’agit de la matière première. Mais c’est une section qui peine à recruter. Le groupe conduit pas Béatrice Boulent, souhaite faire reconnaître les vergers dans le nouveau plan d’aides européen dans le cadre d’une MAEC “verger”, mesure agro-environnementales et climatiques. “C’est un secteur difficile. Le verger reste fragile. Il nous faut de producteurs et transformateurs motivés pour faire perdurer la matière première”.

Bientôt un livre
Les animations ne manquent pas. Là où les producteurs peuvent se rendre, ils y vont. Les Médiévales à Domfront les 1er et 2 août, la fête de la gastronomie les 25, 26 et 27 septembre, les journées gourmandes de la place Saint-Sauveur à Caen début novembre, le tour de France… sont autant de rendez-vous que les producteurs ne veulent pas manquer. Pour cette année, l’Odg prévoit un budget de 22 000 € notamment pour l’édition d’un livre par François Lemarchand intitulé “Les gardiens des grands poiriers”. Mais cet ouvrage comme tous les autres supports de promotion aboutiront si les collectivités apportent leur soutien financier. “Un accord de principe a été transmis par la Région. Mais deux communautés de
communes sur quatre n’ont pas renouvelé leur subvention. A nous d’aller les revoir pour qu’elles nous soutiennent à produire des produits de qualité” explique Frédéric Pacory.
Il ne reste plus qu’à espérer qu’il soit entendu par les élus.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui