L'Agriculteur Normand 23 avril 2013 à 18h14 | Par T.Guillemot

AGRIAL - Croissance externe pour droits à produire internes

Avec un niveau d’investissements record dans les activités agroalimentaires, le groupe coopératif AGRIAL développe une stratégie de croissance externe, notamment dans la filière laitière, pour développer des droits à produire au profit de ses adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ludovic Spiers (directeur général) et Arnaud Degoulet (président) : “nos opérations de croissance externe dans les branches agroalimentaires s’inscrivent toutes dans la stratégie d’AGRIAL dont le premier objectif est d’apporter des droits à produire stables et rentables aux adhérents de la coopérative”.
Ludovic Spiers (directeur général) et Arnaud Degoulet (président) : “nos opérations de croissance externe dans les branches agroalimentaires s’inscrivent toutes dans la stratégie d’AGRIAL dont le premier objectif est d’apporter des droits à produire stables et rentables aux adhérents de la coopérative”. - © TG

Une année historique de par notre développement et conforme à nos attentes en terme de performance économique”. Devant les journalistes, Arnaud Degoulet n’a pas caché sa satisfaction tout en soulignant qu’il s’agissait là “du fruit de l’action voulue par Gilbert Herpe”. Une façon pour le président d’AGRIAL de rendre hommage à son prédécesseur. Petit signe de cette croissance, la conférence de presse, donnée lundi en son siège caennais pour présenter les résultats 2012, était doublée le lendemain par une autre conférence devant la presse parisienne.

Un chiffre d’affaires en progression de 33 %
Le chiffre d’affaires 2012 atteint 3,6 Mrde en progression de 33 % par rapport à l’exercice précédent. Cette augmentation est due pour l’essentiel à la croissance externe dans les branches agroalimentaires et notamment dans les activités de transformation laitière.  Les comptes de l’exercice font ressortir un résultat net de 45,4 Me en hausse de 18 % par rapport à 2011.
Toutes les branches affichent des résultats conformes aux objectifs, à l’exception de l’activité volailles, qui subit de plein fouet la hausse des matières premières difficile à répercuter auprès des clients.
L’EBE (Excédent Brut d’Exploitation) atteint 135 Me. L’activité réalisée hors de France (exportations et chiffre d’affaires des implantations étrangères) représentent 620 Me soit 17 % du CA. Côté investissement enfin, l’enveloppe a atteint 223 Me soit 3 fois plus qu’en 2011.


Investissements : conséquents dans les branches agroalimentaires
Le projet d’alliance avec le groupe Senoble, annoncé en octobre 2011, a été concrétisé en mars 2012 par la création de Senagral détenue à parts égales avec Senoble (spécialisée dans la fabrication de produits laitiers ultra-frais). Après la montée à 65 % dans le capital de Délicelait (fabricant d’ingrédients laitiers pour l’industrie agroalimentaire), la constitution de Senagral confirme la position d’AGRIAL comme nouvel acteur de la transformation laitière. La branche lait nouvellement créée va réaliser cette année un chiffre d’affaires supérieur à 1 Mrde.
AGRIAL poursuit également son développement dans la filière légumes en reprenant les activités françaises et espagnoles de Backkavör (acteur du marché des salades et fruits et légumes frais prêts à l’emploi). Elle conforte par ailleurs ses activités viande suite à l’acquisition de la charcuterie Cosme (72) et de la société Maître Jacques (35), transformation de viande de boucherie. Citons aussi la reprise de Manzana (Etats-Unis) impliquée dans la transformation de pommes en compote, jus et vinaigre. Elle constitue la première implantation de la coopérative hors des frontières européennes.
Enfin, deux projets engagés en 2012 vont aboutir en 2013. En juillet avec le nouvel outil industriel dédié aux semences fourragères (codétenu avec RAGT). En fin d’année avec la nouvelle plate-forme de stockage des produits destinés à être vendus en libre-service dans les magasins.

Branche amont : des résultats conformes aux objectifs
Déjà perceptible en 2011, la hausse des prix des matières premières agricoles s’est poursuivie en 2012 impactant différemment le revenu des adhérents selon leurs productions. Les prix des céréales et des oléagineux ont atteint des niveaux historiquement élevés et le redressement des prix des productions animales n’a pas toujours été suffisant pour compenser la hausse du prix de l’aliment. AGRIAL enregistre de bonnes performances sur l’ensemble du périmètre de la branche amont malgré des volumes d’activité en léger recul en bovins et porcs. Les productions de céréales et semences, dont les récoltes ont été retardées par de mauvaises conditions météo, sont en progression. Toutefois, les expéditions de céréales sont en retrait compte tenu d’une sous-activité à l’exportation fin 2012. Les activités agrofourniture et nutrition animale sont conformes aux objectifs. Il en est de même pour la branche distribution rurale qui réalise une bonne activité. La branche machinisme profite de la bonne tenue du marché des agroéquipements et enregistre une belle progression des ventes de robots de traite.

Semences
15 700 ha
Avec 15 700 ha, AGRIAL devient un des premiers opérateurs hexagonaux de semences. 4 000 ha de maïs avec KWS, 6 300 ha en céréales à paille et une montée en puissance des variétés hybrides. En développement également, l’activité fourragère en partenariat avec RAGT (10 à 12 000 ha) et un nouveau site qui sortira de terre entre Le Mans et Bonéatble (72). Un investissement de 10 ME.


JEM
Ticket d’entrée
A la question : “combien coûte le ticket d’entrée pour être partenaire officiel des JEM (Jeux Equestres Mondiaux) ?”, les dirigeants d’AGRIAL ne refuse pas l’obstacle mais le contourne habilement. “A plusieurs millions d’euros, on a dit non. A plusieurs centaines de milliers d’euros, on a redit non. A plusieurs dizaines de milliers d’euros, on a dit oui.” Entre 10 001 e et 99 999 e, la fourchette est large.


Traite
Ça robotise
AGRIAL, via sa filiale Elevance, commercialise des robots de traite (GEA Westfalia) et ça marche fort : 33 unités vendues en 2012 et déjà 13 en 2013.


A Sarceaux (61)
25 ha reloués
Finie la polémique foncière autour de la future plate-forme de Sarceaux (61). AGRIAL a acheté 40 ha afin de doubler les distances de sécurité mais en a reloué 25 aux agriculteurs concernés. Ouverture de cet investissement de 10 ME et de 20 000 m2 : à l’automne prochain.

Stockage céréales
A Carentan (50) et Fougères (35)
AGRIAL est souvent confrontée à des refus, par les collectivités locales, d’implantation d’unités de stockage de céréales. Néanmoins, deux projets d’envergure devraient voir le jour à Carentan et à Fougères (10 à 15 000 t).

Florette
+ 4 %
Florette (marque de salade
4ème gamme) se porte bien. Elle a encore progressé de 4 % l’an dernier sur un training déjà positif de 2 % en 2011.

6,7 ME
Lors de son assemblée générale du 31 mai prochain, le conseil d’administration proposera la redistribution de 6,7 ME aux adhérents sous forme d’intérêts aux parts sociales et de ristournes sur activité. Il proposera par ailleurs d’adopter une nouvelle charte de gouvernance qui réaffirme les principes de la coopération et qui souhaite donner une place accrue aux jeunes coopérateurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui