L'Agriculteur Normand 22 octobre 2013 à 08h00 | Par Communiqué

Agroalimentaire - Les élus bas-normands interpellent Guillaume Garot

Suite aux décisions douloureuses qui ont affecté le tissu industriel breton ces derniers mois, et en amont de la concertation engagée par le ministère pour envisager l'avenir du secteur agroalimentaire, Philippe Duron, député-maire de Caen, a pris l'initiative d'un courrier commun de l'ensemble des élus parlementaires de Basse-Normandie, députés et sénateurs, ainsi que des présidents des exécutifs régional et départementaux, pour interpeler le ministre délégué en charge de l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, sur les enjeux de la région à ce sujet.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Liste des signataires : Nicole AMELINE (Députée du Calvados), Isabelle ATTARD (Députée du Calvados), Philippe BAS (Sénateur de la Manche), Laurent BEAUVAIS (Président de la Région Basse-Normandie), Jean BIZET (Sénateur de la Manche) André DUBUISSON (Premier Vice-Président du Conseil Général de l'Orne), Laurence DUMONT (Députée du Calvados), Ambroise DUPONT (Sénateur du Calvados), Jean-Léonce DUPONT (Président du Conseil Général du Calvados, Sénateur du Calvados), Philippe DURON (Député du Calvad
Liste des signataires : Nicole AMELINE (Députée du Calvados), Isabelle ATTARD (Députée du Calvados), Philippe BAS (Sénateur de la Manche), Laurent BEAUVAIS (Président de la Région Basse-Normandie), Jean BIZET (Sénateur de la Manche) André DUBUISSON (Premier Vice-Président du Conseil Général de l'Orne), Laurence DUMONT (Députée du Calvados), Ambroise DUPONT (Sénateur du Calvados), Jean-Léonce DUPONT (Président du Conseil Général du Calvados, Sénateur du Calvados), Philippe DURON (Député du Calvad - © DR

Par cette démarche, les élus bas-normands souhaitent en effet sensibiliser le ministre aux difficultés du secteur agroalimentaire au sein de la région, premier employeur industriel du territoire, et lui demandent d'être pleinement associés aux débats à venir afin de ne pas dissocier le sort des travailleurs bretons de celui des travailleurs bas-normands et de trouver ensemble des solutions en mesure de garantir la pérennité d'outils industriels de premier plan pour l'économie nationale et donc d'emplois pour nos concitoyens.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui