L'Agriculteur Normand 13 janvier 2017 à 08h00 | Par V.Motin

Anticiper un nouveau bâtiment

Problème d’ambiance du bâtiment ? Projet de modification de votre bâtiment ? Anticipez et contactez un conseiller spécialisé dans le bâtiment d’élevage et dans la qualité du lait qui répondra le mieux à votre besoin !

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Nouveau bâtiment : anticiper © vm

Si vos animaux sont en logettes, soyez vigilant à la propreté des pattes des animaux, la propreté de la zone de couchage de l’animal dans la logette (zone arrière où repose la mamelle) et à la ventilation du bâtiment.

Au moment de la conception ou de la modification du bâtiment, veiller à respecter ou à réfléchir les points suivants :
- la pente dans la zone de couchage de la stalle de logette ne doit pas dépasser 4% ;
- pour les aires d’exercice : 1 % de pente maximum dans la longueur du bâtiment et une pente adaptée aux contraintes techniques du racleur dans la largeur ;
- le choix d’un type de sol de la zone de couchage (tapis, béton, logettes creuses, matelas), du format des bat-flancs et le réglage de la barre au garrot et de l’arrêtoir doivent être adaptés au gabarit des animaux et permettre leur le confort et leur propreté ;
- le rainurage doit permettre une bonne évacuation des jus et être confortable pour les pattes des animaux ;
- la ventilation doit être adaptée au nombre d’animaux et aux conditions climatiques notamment en période estivale lorsque les animaux restent dans le bâtiment.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui