L'Agriculteur Normand 09 mars 2016 à 08h00 | Par Max Malo

« Autant à l'aise dans mes talons que dans mes bottes»

En ce mardi 8 mars, journée internationale des droits de la femme, Sophie Gaugain (vice-présidente du Conseil régional) est venue soutenir l'entreprise Sodijantes que manage Stéphanie Deboudé. En plein secteur masculin, Stéphanie, la tête sur les épaules, prouve et incarne l'égalité professionnelle. Visite guidée et petites indiscrétions...

Abonnez-vous Réagir Imprimer
"Je suis très maternelle. C'est un peu comme si j'avais 25 enfants"
"Je suis très maternelle. C'est un peu comme si j'avais 25 enfants" - © MM

Sodijantes est une entreprise familiale basée à Falaise (14). Rachetée en 2001 par la famille Deboudé, Stéphanie reprend les rênes et succède à son père. 25 salariés y fabriquent différentes sortes de jantes pour tracteurs et camions.

La femme

La quarantaine, Stéphanie a toujours su le cheminement qu'elle voulait prendre. "Je suis tombée dedans depuis que je suis toute petite", signale-t-elle. Déterminée et souriante, elle casse tous les stéréotypes du secteur industriel. "Je ne me suis jamais dit que je n'allais pas y arriver", souligne-t-elle. Avec son équipe, en grande majorité masculine, Sodijantes tourne à plein régime.  "Je suis très maternelle. C'est un peu comme si j'avais 25 enfants. Je fais très attention à mes salariés. C'est peut-être ce côté "mère-poule" que l’on ne retrouve pas chez les hommes,"explique Stéphanie. Ce secteur industriel est plutôt testotéronné. Ce point ne l’a jamais effrayé. "Je suis autant à l'aise dans mes talons que dans mes bottes,"s’amuse Stéphanie. Aujourd'hui, elle se sent aussi épanouie dans son travail que dans sa vie de famille. Un bel exemple de réussite pour toutes les jeunes femmes du monde.

Ses envies

Un nouveau prototype a été breveté par l'entreprise. L'occasion pour la chef d’entreprise d’imaginer une plus grande ouverture sur le monde. Elle souhaite étendre ses ventes en exportant ses innovations produits vers le Canada, l'Australie sans oublier l'Europe. La folie des grandeurs? Pas du tout. Avec la mondialisation, Stéphanie voit loin. Elle veut conquérir de nouveaux marchés.

Un certain François

La journée des droits de la femme est célébrée tous les 8 mars. Elle est l’aboutissement des différentes luttes féministes, de l’Amérique à l’Europe, Il a fallu du temps, de la patience, de l’engagement, de la pugnacité. En 1977, l'ONU l’officialise et demande à tous les pays du monde de la célébrer en cette fin d’hiver. En France, c'est François Mitterand 1982 (même si rien ne le mentionne à l'époque).

Première vice-présidente

Sophie Gaugain aura visité 3 entreprises et 1 association lors de cette journée. Très fière d'être présente, elle n'a pas manqué de féliciter la dirigeante de Sodijantes. "Vous êtes un exemple de réussite. Vous incarnez l'égalité professionnelle et balayez les stéréotypes,"a-t-elle déclaré. Sophie Gaugain a mis également en avant les objectifs de la Région: dénicher et aider les talents normands. Pour les ambitions exportatrices de Stéphanie, l’élue régionale a été très claire : "vous allez disposer d’un guichet unique Normand. Actes administratifs et subventions devraient être plus facilement accessibles". A vérifier dans les mois à venir à travers le carnet de commandes de Sodijantes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui