L'Agriculteur Normand 18 février 2016 à 08h00 | Par CA NORMANDIE

Automates et nouvelles technologies au service des éleveurs

Agrandissement des troupeaux et réduction du temps d’astreinte sont les facteurs qui incitent à rechercher les pistes pour limiter le temps passé aux tâches quotidiennes en élevage. La numérisation est une piste, et à l’image d’autres secteurs d’activités, elle se diffuse dans les équipements. Réfléchir avant d’investir, telle est la position des Chambres d’agriculture de Normandie qui organisent des portes ouvertes fin février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA NORMANDIE

En cette période difficile il peut paraître incongru et déplacé de parler investissement. Les Chambres d’agricultures qui accompagnent les éleveurs avec la méthode de coût de production vivent ces difficultés au quotidien. Notre approche n’est pas de promotionner tel ou tel équipement mais de faire connaître les nouveautés, de donner des clés de décision aux éleveurs pour mûrir un projet et disposer d’arguments neutres pour évaluer sa pertinence, y compris en matière économique. L’innovation basée sur le numérique est forte, nous sommes sans doute au début de la vague et de nouvelles manières de conduire son troupeau apparaissent. Pour éclairer ce nouveau secteur, les Chambres d’agriculture de Normandie ont engagés un programme qui a débuté avec deux innovations, les automates de distributions de rations et un laboratoire d’analyses du lait à la ferme qui permet de détecter les chaleurs, les mammites et les cétoses, le Herd Navigator®. Et l’innovation c’est aussi les nouveautés qui concernent le bien-être des bovins dans leur logement en matière de ventilation et de revêtement de sol. Les Chambres d’agriculture et leurs partenaires vous proposent plusieurs rendez-vous pour vous restituer les résultats de ces premiers travaux.

4 fermes ouvertes en Normandie de 10 h à12 h 30 et de 14 h à 17 h
Mercredi 24 février 2016

- Emmanuel Saliot à Saint-Laurent de Terregatte (50). Seul avec un salarié à mi-temps sur 87 ha et pour 60 VL, le renouvellement et 65 bovins à l'engrais.Automate d'alimentation Optimat de DeLaval depuis octobre 2013 : “Rester autonome dans mon organisation et réduire le temps de distribution”.Atelier : approche économique de l'équipement en automate d'alimentation

- Gaec Leroy du Taillis à Montanel (50). Jérôme et Jean-Pierre Leroy150 ha, 95 VL, 25 VA et engraissement.Automate d'alimentation Rovibec depuis mai 2014. “Nous cherchions à limiter le temps de travail et à passer en ration mélangée”.Ateliers : présentation de l'automate Rovibec, la gamme des automates d'alimentation, innovation bâtiment sol et ventilation, monitoring de la reproduction, identification électronique.

Jeudi 25 février

- SCEA de Fort Moville (27). 7 UTH avec plusieurs ateliers, transformation et vente directe.Automate d'alimentation Lely Vector depuis février 2014. “L'automatisation a permis de maintenir l'atelier lait”. Ateliers : présentation de l'automate Vector, la gamme des automates d'alimentation, innovation bâtiment sol et ventilation, identification électronique, conseil fertilisation avec drones sur cultures.

Vendredi 26 février

- GAEC de Chefdeville à Osmanville (14) Emmanuel Jeanne et Samuel Foucher. 175 ha et 105 VL - 940 000 litres de lait produits.Installation des 2 robots de traite DeLaval en mars 2013 et mise en route du Herd Navigator en mai 2013. Ateliers : présentation du Herd Navigator et des résultats de l'enquête utilisateurs en Normandie, la gamme des automates d'alimentation, innovation bâtiment sol et ventilation, monitoring de la reproduction, identification électronique, conseil fertilisation avec drones sur cultures.
Plus de précision sur le site de votre Chambre d’agriculture.
Avec l’appui de Littoral Normand et le soutien financier du CasDAR, du Conseil régional de Basse-Normandie et du Conseil départemental de l’Eure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui