L'Agriculteur Normand 18 avril 2012 à 13h19 | Par T.Guillemot

Calvados - Circulation : la rocade de Bayeux redevient agricolo-compatible

Une action syndicale pédagogique et de proximité. Un maire qui se dit à l'écoute du monde agricole et qui le prouve. Combinez les deux et ça roule ma poule pour les tracteurs et autres engins agricoles autour de Bayeux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

 (© TG)
Ici on refait un îlot central franchissable avec bordure bétonnée et, là bas, on casse l'angle. Ça vous va ?" Sébastien Debieu, secrétaire général de la FDSEA, ne peut qu’acquiescer  aux propositions techniques des ingénieurs de la voirie. Les travaux d'aménagement du rond point de la gare de Bayeux vont prendre un petit train de retard mais c'est un moindre mal. "On va perdre moins de temps et d'argent que d'avoir tout à recasser dans quelques semaines". Il aura suffi d'une simple action syndicale combinée à une dose appréciée de bonne volonté du maire de la capitale du Bessin et du Conseil général pour ôter une épine de la bande de roulement du pneu agraire. En à peine deux heures de dialogue, le by-pass (périphérique) de Bayeux est (re)devenu agricolo-compatible.

D'abord un courrier puis une démonstration
Interpellée par des agriculteurs du Bessin, la FDSEA a envoyé il y a un mois un courrier à Patrick Gomont, maire de Bayeux. Sébastien Debieu (son secrétaire général) s'y inquiétait des conséquences en matière de circulation des engins agricoles d'aménagements routiers en divers points de la périphérie de la ville. Rendez-vous était donc pris, jeudi dernier, avec le premier magistrat de la ville et Michel Granger, président de la commission des travaux publics et de l’aménagement rural du Conseil général. Un rendez-vous en deux temps. D'abord en salle puis sur le terrain pour une démonstration plus vraie que nature.
Parmi les acteurs : un tracteur attelé d'une linière, un autre équipé d'un combiné de semis et, pour terminer, une moissonneuse-batteuse. Partie du Brico Marché, la caravane agricole s'est dirigée vers la gare pour emprunter le rond point avec pour objectif de ne point mordre les trottoirs. Mission impossible, ça ne passe pas naturellement. Ça mord, ça grimpe et ça finira par casser à terme.
Mieux qu'un long discours, ce rallye initié par la FDSEA et JA a mis en exergue les difficultés de circulation d’engins agricoles, pourtant aux normes routières, autour d'ouvrages répondant eux aussi à des normes précises. Et si du côté syndical, on défend la libre-circulation des agriculteurs au volant de leur outil de travail, on pense aussi à la sécurité de tous les usagers de la route. Qu'ils soient motorisés ou piétons. L'exercice a perturbé pendant quelques dizaines de minutes la circulation mais il a permis, non pas d'esquisser des solutions, mais de prendre des décisions. Les ingénieurs de la voirie ont accepté quelques coups de rabot ici et là. Simple et efficace. MM Gomont et Granger ont avalisé les modifications levant ainsi quelques entraves aux engins agricoles mais aussi aux bus et camions semi-remorque.

Manque de concertation mais aussi d’ingérence
Au nom du syndicalisme agricole, le secrétaire général de la FDSEA a remercié le maire de Bayeux pour sa qualité d'écoute et sa réactivité. Un maire qui reconnaissait ne pas avoir appréhendé le côté agricole des aménagements programmés. "Je suis vraiment très content de ce rendez-vous sur site puisque nous sommes toujours en cours de chantier. Cela a permis à tous, notamment à l'agence départementale routière qui gère la maîtrise d'ouvrage, de prendre en compte les demandes de la FDSEA et de rectifier le tir".  Satisfait du résultat, Sébastien Debieu s'est étonné cependant que les représentants de la profession, à travers les élus de la Chambre d'Agriculture, ne se soient pas emparés du problème. "Je pense que, sur ce type de dossier, la chambre consulaire devrait être en veille et s'ingérer dans les tours de table. A défaut et en temps que syndicat au service des agriculteurs, la FDSEA se devait de répondre à la demande des agriculteurs du Bessin".
Monsieur le Maire,
Aujourd’hui nous connaissons tous la ville de BAYEUX pour SON Histoire, demain je crains fort que nous la connaissions pour SES  Histoires.
Je m’en explique : Il y a quelques années des soldats britanniques, avec une vision un peu futuriste sûrement, décidèrent de créer au lendemain du débarquement un premier tronçon de périphérique à l’extérieur de cette magnifique ville de Bayeux. Ce périphérique, aujourd’hui appelé By Pass, fût crée, si je ne m’abuse, pour faciliter la circulation en raison de l’étroitesse des rues de la ville.
Aujourd’hui, des responsables politiques français, probablement moins futuristes ou avec une vision plus rétrograde, sortent des projets visant à diminuer la largeur de la voirie de ce by-pass. A croire que la dimension des véhicules empruntant ce by-pass a diminué ou diminuera demain !
Permettez-moi de vous rappeler Monsieur le Maire, si cela vous a échappé, que votre belle ville touristique de Bayeux est quand même située dans le Bessin, espace naturel à forte activité agricole. Et, pour pouvoir répondre à notre mission première de produire pour nourrir, notre profession a besoin, dans un tel espace rural, d’un réseau routier adapté pour la circulation des engins répondant aux normes autoroutières en vigueur et ce, dans un souci de sécurité pour tous les usagers de la route. Comment pouvez-vous m’expliquer aujourd’hui Monsieur le Maire, que le trafic sur ce by-pass pourra s’exercer en toute sécurité avec une voirie n’excédant pas plus de 3.50m de large par endroit ?
Je peux comprendre que vous avez besoin, vous aussi, de développer au sein de votre ville un réseau de pistes cyclables, pour satisfaire les souhaits de tous vos concitoyens. Mais, ne le faites pas au détriment des chefs d’entreprise que nous sommes ! Je ne connais pas aujourd’hui un responsable politique ou professionnel digne de ce nom qui oserait remettre en cause le rôle que nous, Agriculteurs, jouons sur le développement durable tant au niveau économique, social qu’environnemental.
Pour un tel projet vous auriez dû préalablement consulter nos responsables politiques entre autres la chambre d’Agriculture. Au vu des réalisations sortant aujourd’hui de terre, j’en établis deux déductions : Soit cette consultation n’a pas eu lieu, soit les élus de la chambre d’Agriculture n’ont pas émis d’objections contraires à ces aménagements préjudiciables et contraires au besoin des agriculteurs locaux d’une part et à notre profession de façon générale.
Enfin Monsieur le Maire, afin d’échanger avec vous sur cette problématique de circulation, je souhaite vous rencontrer et vous fais part d’une demande de rendez-vous au sein de votre ville. En tant que Secrétaire Général de la FDSEA du Département, il me semble indispensable que le syndicalisme, vienne vous sensibiliser à nos problématiques si les élus politiques du Département ne l’ont pas fait. Je vous propose d’associer à ce rendez-vous les co-destinataires de ce courrier, à savoir : Monsieur Jean-Léonce DUPONT, Sénateur et Président du Conseil Général, Monsieur Jean-Marc LEFRANC, député de la 5ème Circonscription, Monsieur Michel GRANGER, Conseiller Général en charge de la commission des travaux publics et l’Aménagement rural au Conseil Général. Je vous proposerai de clore ce rendez-vous par une démonstration sur le terrain avec du matériel agricole répondant aux normes pour que vous puissiez de vous-même juger du fondement de mes propos.
Dans l’attente de vous lire, recevez Monsieur Le Maire, l’expression des mes sincères salutations.

Sébastien DEBIEU
Secrétaire Général de la FDSEA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui