L'Agriculteur Normand 26 avril 2012 à 12h07 | Par DR

Calvados - Maître Corbeau et Maître Renard : ramage et plumage font des dégâts

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs du Calvados ont rencontré la Fédération des chasseurs. Ils partagent un objectif commun : la lutte contre les nuisibles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Gutner
Afin de trouver des solutions à la recrudescence des dégâts de la faune sauvage sur les exploitations, la FDSEA et les JA ont organisé une rencontre avec la Fédération des chasseurs.

Une exaspération
L’enquête menée par la FDSEA et les JA témoigne de l’exaspération du monde agricole face aux dégâts causés par la faune sauvage sur les exploitations. “Sur la question des corvidés, nous avons pris des contacts avec la FREDON et les revendeurs de semences pour mener ensemble une action collective” rappelle Sébastien Debieu secrétaire général de la FDSEA. “Des discussions sont en cours”. Mais la problématique des nuisibles ne s’arrête pas aux corbeaux. Pour Rodolphe Lormelet, responsable JA, “le lapin cause des dégâts considérables dans certains secteurs, comme les Monts d’Eraines”. Cette situation est d’autant plus intenable qu’elle s’est accentuée au fil des années, sur l’ensemble du territoire. Preuve en est que notre agriculture préserve la biodiversité et la faune sauvage… “Notre volonté n’est pas d’éradiquer, mais de trouver des solutions de régulation durable pour chacune des espèces qui nous posent problèmes”, souligne Sébastien Debieu.

La FDSEA et les JA s’attaquent aux gibiers
C’est dans cet objectif que la FDSEA et les JA ont souhaité  rencontrer la Fédération des Chasseurs du Calvados jeudi 12 avril. Son président, Pierre Veret,  s’est montré satisfait de la rencontre “Des solutions existent mais nous avons besoin du monde agricole pour les mener à bien, en terme de moyen mais aussi pour défendre les dossiers face à l’administration”.

Le lapin : nuisible à Caen
De son côté, Benoit Demoulins, directeur de la Fédération des chasseurs, a indiqué que “pour mesurer l’impact des nuisibles, il serait intéressant de recenser sur le département des exploitations pilotes”. Blaireaux, renards ou sangliers, la régulation des espèces est nécessaire. Pour Rodolphe Lormelet, “si le lapin est classé nuisible sur Caen, il doit pouvoir l’être également sur Falaise et à proximité des voies ferrées”. Pour faire évoluer les réglementations, il est nécessaire d’apporter des éléments chiffrés. L’enquête menée par la profession sera présentée lors de la prochaine commission avec l’administration. Affaire à suivre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui