L'Agriculteur Normand 13 juillet 2011 à 14h05 | Par e.charon

CAP 50 porcs - Trésoreries pénalisées par l'aliment

Pas de doute, comme l’on fait remarquer les responsables de CAP 50 porcs, lors de leur dernière réunion technique, se déroulant récemment à Saint-Lô, « 2010 a été marquée par une nouvelle envolée du coût des matières premières qui impacte sérieusement les résultats économiques sur la deuxième moitié de l’année ». Jean Luc Osmont président de CAP 50, a soigneusement distillé ses propos devant l’ensemble des producteurs présents. « Les résultats 2010 sont comparables à 2009 avec une situation à l’équilibre en moyenne. Après 4 années de crise, beaucoup d’exploitations ne peuvent toujours pas rémunérer leur main d’œuvre familiale normalement. Et, une faible proportion d’élevages a pu refaire un peu de trésorerie ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
En aval de la filière “Porc”, une valorisation supérieure des morceaux est dure à obtenir.A Cap 50, détenteur de AIM, on cherche les moyens de mieux rémunérer la découpe.
En aval de la filière “Porc”, une valorisation supérieure des morceaux est dure à obtenir.A Cap 50, détenteur de AIM, on cherche les moyens de mieux rémunérer la découpe. - © ec
La suite dans votre prochaine édition

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui