L'Agriculteur Normand 28 février 2013 à 09h53 | Par A. Dufumier

Chambre d’Agriculture de l'Orne - “Oui au débat et à la confrontation d’idées”

La session d’installation de la nouvelle mandature à la Chambre d’agriculture, a procédé à l’élection du nouveau bureau. Jean-Louis Belloche, président sortant, et tête de liste FDSEA-JA, est réinvesti à ses fonctions.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AD
J e m’engage à ce que notre, votre Chambre d’agriculture soit à l’écoute, à disposition, au plus proche des préoccupations de notre agriculture départementale, sans aucune exclusion, sans aucun parti pris, mais avec vérité, honnêteté et transparence”, a appuyé Jean-Louis Belloche, jeudi 21 février, à l’issue du vote des 42 élus de la Chambre qui étaient présents, et qui l’ont reconduit dans ses fonctions à la présidence de la Chambre d’agriculture de l’Orne. “Certes, nous ne serons certainement pas d’accord sur tout, mais oui au débat, oui à la confrontation d’idées, dans la mesure où chacun est respecté dans son engagement”, a t-il poursuivi.
Le président réinvesti, a ensuite proposé huit autres membres du bureau, qui ont tous été élus par les représentants syndicaux de la Chambre, réunis pour cette session Chambre exceptionnelle d’installation de la nouvelle mandature. Les élus des syndicats de l’opposition, Confédération paysanne et Coordination rurale, ont regretté que l’élargissement du bureau à neuf membres, ne s’accompagne pas d’une ouverture aux “minoritaires”. Comme lors de la mandature précedente, ils peuvent néanmoins siéger, comme membre de la Chambre, au sein des commissions spécialisées.

Remise en route
Schéma régional de cohérence écologique, journée nationale du tourisme, ... A peine installée, la nouvelle mandature a déjà des sujets urgents à régler. Ce 21 février, les membres élus de la Chambre d’agriculture ont d’ailleurs pu remplir leurs agendas, avec les nombreux rendez-vous auxquels ils seront sollicités dans les prochains jours. A plus long terme, Jean-Louis Belloche a rappelé les priorités des chantiers à mener par la Chambre d’agriculture. Les actions s’inscriront autour des trois axes stratégies, de l’amélioration du revenu agricole, du produire plus et mieux, et de l’implication dans la vie des territoires. “Le renouvellement des générations est une de nos priorités. Il s’agira de toujours mieux conseiller tous les jeunes agriculteurs, tous les porteurs de projets, faire en sorte que la politique spécifique JA puisse continuellement s’adapter aux évolutions proposées”, a insisté le président. Des améliorations ont déjà été apportées, avec la baisse du nombre de critères d’accès à la DJA, et la possibilité d’installer des jeunes sans reprise de foncier, a t-il rappelé.

Produire plus
D’ici à une trentaine d’années, les prévisions font état d’un doublement de la demande alimentaire mondiale. L’Orne ne doit pas rester à quai sur cette question alimentaire, estime Jean-Louis Belloche, “c’est dans cette logique que nous avons proposé la mise en place d’un plan de soutien et de développement de l’élevage, considérant que le département à des atouts climatiques, fourragers et des éleveurs compétents et motivés. (...) Les propositions de la Commission européenne sont suicidaires pour l’élevage. Il est aussi absolument nécessaire d’obtenir un rééquilibrage des aides vers le monde de l’élevage”.
Neuf membres au bureau
La session d’installation de la nouvelle mandature de la Chambre d’agriculture de l’Orne, a procédé à l’éléction du bureau. Pour cette mandature, le bureau a été élargi de 5 à 9 membres.

Président : Jean-Louis Belloche
1er vice-président : Daniel Genissel
2e vice-président : Martine Moulin
3e vice-président : Jean-Luc Delaunay
Secrétaire : Guillaume Larchevêque
1er secrétaire adjoint : Luc Traufler
2e secrétaire adjoint : Jean Grimbert
3e secrétaire adjoint : André Gorju
4e secrétaire adjoint : Jean-Christophe Aguinet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui