L'Agriculteur Normand 07 mars 2013 à 09h25 | Par E. Charon

Chambre d'Agriculture - Un nouveau président pour l’agriculture manchoise

Pascal Férey, candidat à la succession de Rémi Bailhache, a été élu, mardi dernier, à la tête de la Chambre d’Agriculture départementale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © EC
Après 18 ans de présidence, Rémi Bailhache a décidé de passer la main. Le relais s’est fait sans difficulté mardi matin. A 10 h, les 44 élus, tous collèges confondus, ont commencé les opérations de vote, sous la houlette du préfet Adolphe Colrat, en présence des représentants de la DDTM. Pas de suspense, la liste FDSEA/JA a remporté 16 sièges sur le collège exploitants, sans compter le collège Retraités et celui des Propriétaires. La Coordination rurale et la Confédération paysanne n’ont d’ailleurs pas présenté de candidats, du moins à la présidence.

Un seul tour
Les élections de président et du bureau Chambre d’agriculture entrent dans un cadre défini. Appel des membres, présidence temporaire assurée par le doyen d’âge, Marcel Jeanne, et le benjamin, Nicolas Lefèbvre. L’occasion de rappeler que le vote était un acte démocratique. “Le temps de la campagne est passé. Quelles que soient les tendances, nous devons œuvrer pour l’agriculture départementale”. Dans la foulée, deux scrutateurs ont été nommés, Bruno Léger et Guillaume Thouroude. L’isoloir, installé dans un coin de la salle, n’a pas servi. L’ensemble des membres s'est accordé sur un vote direct dans l’urne. Philippe Faucon, vice-président de la FDSEA, a présenté la candidature, attendue, de Pascal Férey, alors que Guy Bessin (CP) et Yannick Bodin (CR) demandaient une ouverture du bureau aux syndicats agricoles minoritaires. Le vote pour la présidence s’est déroulé, comme tous les autres d’ailleurs, en un seul tour. Pascal Férey emportant la majorité des suffrages (31 voix pour 44 votants). Discours de remerciement du nouveau “patron” de la CDAM, “une pensée pour Roger Lecamus (ancien président de la Chambre jusqu’au début des années 1990), pour Gilbert Delaville, l’un des piliers de la FDSEA décédé voici quelques années et à Rémi Bailhache, mon prédécesseur. Rémi Bailhache, qui occupe désormais le poste de second vice-président de la CDAM et annoncé, je suis candidat à la Chambre régionale pour continuer à œuvrer au service de l’agriculture”.

Élevage et foncier
L’agriculture départementale traverse des turbulences. Pascal Férey les a mises en avant. “Nous vivons de l’élevage principalement. Les producteurs sont en grande souffrance. Les Pouvoirs publics doivent donner un coup de collier dans notre direction pour relever les aides”. Autre sujet d’importance, aussi mentionné par le préfet, le foncier. “Pas question de mettre la Manche “sous cloche””. Dernier point du discours présidentiel, “le scandale alimentaire des viandes bovine et chevaline mélangées est dû à une politique de prix bas qui enrichit les intermédiaires. En clair, les éleveurs et la transformation sont une fois de plus pénalisés”.
De son côté, Yannick Bodin (CR) a renouvelé le souhait d’entrer dans le bureau. Refus du président, “Si nous avons besoin de toutes les forces syndicales pour l’agriculture départementale, il n’y a pas que le bureau, des commissions importantes existent. Mon refus est notamment motivé par  l’attitude de Michel legrand, président de la Chambre d’agriculture du Calvados, qui a refusé l’entrée au bureau à la FDSEA/JA 14, alors qu’il n’y avait que 100 voix d’écart entre les deux listes. Mais, je n’exclue pas de réexaminer la question en cours de mandat”.
Le bureau, de son côté, par délibération a été élargi à 12 mem-bres. Les opérations de vote se sont déroulées toute la matinée sans réelles velléités de la part des deux syndicats minoritaires, hormis sur le poste de second vice-président.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui