L'Agriculteur Normand 12 août 2011 à 15h48 | Par Véronique QUARTIER/Céline MOTARD/Jean RAIMBAULT - CETIOM

Colza - Les éléments de choix d’une variété

Quels critères prendre en compte pour le choix de la variété à semer ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il faudra veiller à ne pas choisir des variétés trop précoces à la reprise dans des parcelles où la portance peut être limitante pour les premiers apports d’azote. (Marmuse)
Il faudra veiller à ne pas choisir des variétés trop précoces à la reprise dans des parcelles où la portance peut être limitante pour les premiers apports d’azote. (Marmuse) - © Marmuse
Phoma. Malgré l’absence de phoma depuis quelques années, restons vigilants ! Choisir une variété groupe I permet de s’affranchir de l’alternance des variétés à cultiver dans chaque micro-région. Limiter les surfaces avec les variétés du groupe II car elles sont gérées par une résistance aujourd’hui spécifique (RLM7) qui risque d’être contournée et inefficace si cette consigne élémentaire n’est pas respectée. Il faut toujours privilégier les variétés TPS du groupe I.
Verse. Le risque de verse est lié à la densité au mètre linéaire, (fort au-delà de 15 plantes au ml) à la disponibilité en azote et à la sensibilité de la variété. Le choix d’une variété TPS est capital (sans oublier la maîtrise des 2 autres paramètres) pour aller jusqu’à la récolte sans encombre, sans avoir à faire un régulateur qui peut, certaines années, être contre-productif.
Elongation. L’élongation à l’automne peut conduire à sensibiliser la plante au gel hivernal, mais également rendre la plante plus fragile vis-à-vis du phoma au niveau de l’élongation. Les parcelles concernées sont principalement celles qui reçoivent des effluents organiques. Mais certaines années, suite à des accidents sur les précédents, la forte disponibilité en azote combinée à un semis précoce et des conditions poussantes à l’automne peuvent conduire à développer des élongations sans apports de matières organiques. Il est indispensable de choisir des variétés à faible sensibilité à l’élongation en cas d’apport de matières organiques ou de reliquats azotés estimés élevés.
Taille/Gabarit. La taille ou le gabarit sont des éléments de confort en terme de passage lors des interventions phytosanitaires, de tolérance à la verse mais aussi lors de la récolte.
Reprise. La précocité de reprise est aussi un élément de confort. En effet, il faudra veiller à ne pas choisir des variétés trop précoces à la reprise dans des parcelles où la portance peut être limitante pour les premiers apports d’azote.
Floraison. Il peut être intéressant de panacher son choix variétal sur les dates de floraison pour se prémunir de conditions de floraison défavorables à un moment donné. Cependant, en cas de risque méligèthes important et récurrent, il sera nécessaire d’être vigilant sur les variétés à floraison tardive mais encore plus entre le délai du stade D1 (début sensibilité) à F1 (fin de la sensibilité). Tenir compte du décalage de stade pour les interventions vis-à-vis du sclérotinia à G1.
Maturité. La maturité est à adapter aux potentiels des sols pour le remplissage des graines en fin de cycle.
Rendement. La concrétisation du potentiel de rendement n’est que le respect de l’ensemble des éléments précédents accompagné d’une conduite agronomique la plus proche de l’optimum.
- © CETIOM
Les témoins
Adriana. Témoin commun aux 2 séries Hybrides et Lignées, lignée mi-tardive à floraison et mi-précoce à maturité, TPS au phoma (groupe I). Cette variété possède une faible sensibilité à l’élongation automnale. Elle se situe en dessous de la moyenne. Sa teneur en huile est la plus élevée. Elle possède une teneur en glucosinolates faible. De taille moyenne, elle est peu sensible à la verse.
Exocet. Témoin commun aux 2 séries Hybrides et Lignées, hybride restauré, haut, tardif à floraison et à maturité, il est très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité est moyenne à l’élongation automnale. Il est sensible à la verse. Son niveau de rendement est bon et largement supérieur dans cette série aux lignées. Il possède une teneur en huile et en glucosinolates moyenne.
NK Festivo. Lignée mi-précoce à floraison et à maturité, elle est très peu sensible au phoma (groupe I) avec une teneur en huile élevée et faible en glucosinolates. Elle montre une sensibilité moyenne vis-à-vis de l’élongation automnale et est très peu sensible à la verse, taille moyenne. Son niveau de rendement proche de la moyenne la place en tête des lignées.
Ovation. Lignée mi-précoce à floraison et tardive à maturité. Son rendement en essai est meilleur que l’an dernier et se situe sur la moyenne. Forte sensibilité à l’élongation automnale, elle est moyenne en hauteur et en teneur en huile mais très peu sensible à la verse et au phoma (groupe I). Elle possède une teneur en glucosinolates élevée.

Variétés testées une seconde année
Cash. Lignée mi-précoce à floraison et à maturité mais précoce à reprise de végétation. Variété de taille moyenne, sa sensibilité à l’élongation automnale est moyenne et très peu sensible à la verse. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est élevée et sa teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est proche de la moyenne en retrait par rapport à l’an dernier.
Pamela. Lignée mi-précoce à floraison et tardive à maturité. Variété de taille moyenne, sa sensibilité à l’élongation automnale est moyenne. Elle est peu sensible à la verse et très peu sensible au phoma (groupe I). Ses teneurs en huile et en glucosinolates sont moyennes. Son niveau de rendement est proche de la moyenne en retrait par rapport à l’an dernier.
Monica. Lignée mi-précoce à floraison et à mi-tardive à maturité. Variété de taille moyenne, sa sensibilité à l’élongation automnale est moyenne, elle est peu sensible à la verse et très peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est moyenne et en glucosinolates faible. Son niveau de rendement est en léger retrait cette année.
Sésame. Lignée mi-tardive à floraison et tardive à maturité. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa teneur en huile et glucosinolates est moyenne. Sa sensibilité à l’élongation automnale est faible. De taille moyenne, elle est très peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est proche de la moyenne.
Totem. Lignée de hauteur moyenne, mi-tardive à floraison et à maturité, elle est fortement sensible à l’élongation automnale. Ses teneurs en huile et en glucosinolates sont moyennes. Elle est peu sensible au phoma (groupe I) et à la verse. Son niveau de rendement est en retrait cette année et ne confirme pas les résultats de 2010.

La nouveauté Lignées 2010
ES Agatha. Lignée mi-tardive à floraison et maturité, et tardive à reprise de végétation. Variété de taille moyenne, sa sensibilité est moyenne à l’élongation automnale et elle est très peu sensible à la verse. Elle est très peu sensible au phoma (groupe I), les teneurs en huile et en glucosinolates sont moyennes. Son niveau de rendement est en retrait et elle ne confirme pas sa note d’inscription.
Les témoins
Adriana. Témoin commun aux 2 séries Hybrides et Lignées, elle est mi-tardive à floraison et mi-précoce à maturité, TPS au phoma (groupe I). Sa teneur en huile est la plus élevée et sa teneur en glucosinolates est faible. De taille moyenne, elle est peu sensible à la verse. Sa sensibilité à l’élongation automnale est faible. Elle se situe dans cette série en retrait.
Exocet. Témoin commun aux 2 séries Hybrides et Lignées, hybride restauré, haut, tardif à floraison et à maturité, il très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité est moyenne à l’élongation automnale et il est sensible à la verse. Son niveau de rendement est supérieur à la moyenne. Il possède une teneur en huile et en glucosinolates moyenne.
Flash. Hybride restauré, haut, mi-tardif à floraison et à maturité, il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale et est peu sensible à la verse. Sa teneur en huile est élevée et sa teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est en retrait cette année par rapport à l’an dernier.
DK Exquisite. Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité, tardif à reprise de végétation. Sa teneur en huile est élevée et faible en glucosinolates. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Il montre une faible sensibilité à l’élongation automnale. Avec une taille haute il est peu sensible à la verse. Il finit centré sur la moyenne.
- © CETIOM
Variétés testées une seconde année
Albatros. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Il est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille élevée mais très peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile élevée et une teneur en glucosinolates faible. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne.
Artoga. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité, tardif à reprise de végétation. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille moyenne mais très peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile moyenne et une teneur en glucosinolates faible. Son niveau de rendement est proche de la moyenne dans le Centre Ouest.
DK Expo. Hybride restauré tardif à floraison et mi-tardif à maturité. Il est très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale. Il est de taille élevée mais sensible à la verse. Il possède une teneur en huile et une teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne.
Dynastie. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité, tardif à reprise de végétation. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille moyenne mais peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile élevée et une teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne en retrait par rapport à l’an dernier.
Edition. Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Il est très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale. Il est de taille élevée mais peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile moyenne et une faible teneur en glucosinolates. Son niveau de rendement est proche de la moyenne.
Palace. Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille haute mais peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile élevée et une faible teneur en glucosinolates. Son niveau de rendement est en net retrait dans le Centre Ouest alors qu’il est bien placé dans le Nord Ouest.
Sheriff. Hybride restauré précoce à floraison et miprécoce à maturité. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille moyenne mais très peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile élevée et une teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est en retrait.

Les nouveautés Hybrides Restaurés 2010
DK Expower. Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité, précoce à reprise de végétation. Sa teneur en huile est élevée et sa teneur en glucosinolates est faible. Il est très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale. Il est de taille moyenne mais sensible à la verse. Son niveau de rendement est centré sur la moyenne.
Diffusion. Hybride restauré, mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Il présente une teneur en huile moyenne et une teneur en glucosinolates élevée. Très peu sensible au phoma (groupe II). Sa sensibilité à l’élongation automnale est moyenne. Avec une taille haute, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est très bon et finit dans les trois premiers des deux séries.
DK Explicit. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Sa teneur en huile est élevée et faible en glucosinolates, il est très peu sensible au phoma (groupe II). Il montre une faible sensibilité à l’élongation automnale. Avec une taille haute, il est peu sensible à très peu sensible à la verse (à confirmer). Son niveau de rendement est bon, il finit sur la troisième marche du podium.
DK Excellium. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Sa teneur en huile est élevée et sa teneurs en glucosinolates est moyenne. Il est très peu sensible au phoma (groupe II) et montre une sensibilité forte à l’élongation automnale. Avec une taille haute, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est supérieur à la moyenne.
DK Exstorm. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Sa teneur en huile est élevée et moyenne en glucosinolates. Il est très peu sensible au phoma (groupe II) et montre une sensibilité faible à l’élongation automnale. Avec une taille haute, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est bon.
DK Extec. Hybride restauré tardif à floraison, mi-tardif à maturité, mais précoce à reprise de végétation. Sa teneur en huile est moyenne et élevée en glucosinolates. Il est très peu sensible au phoma (groupe II) et montre une sensibilité forte à l’élongation automnale. Avec sa taille haute, il est peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est très bon et il finit en tête dans le Centre Ouest.
Tuareg. Hybride restauré mi-tardif à floraison et miprécoce à maturité. Il est peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est forte (à confirmer) à l’élongation automnale. Il est de taille haute mais très peu sensible à la verse. Il possède une teneur en huile moyenne et une teneur en glucosinolates faible. Son niveau de rendement le situe dans la moyenne.
Hybrirock. Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité, précoce à reprise de végétation. Sa teneur en huile est élevée et sa teneur en glucosinolates faible. Il est peu sensible à très peu sensible (à confirmer) au phoma (groupe I). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale. Il est de taille élevée mais peu sensible à la verse. Son niveau de rendement est supérieur à la moyenne.
SY Carlo. Hybride restauré mi-précoce à floraison et à maturité. Il est peu sensible à très peu sensible à confirmer au phoma (groupe I). Sa sensibilité est forte à l’élongation automnale. Il est de taille moyenne mais peu sensible à très peu sensible à la verse (à confirmer). Il possède une teneur en huile moyenne et une faible teneur en glucosinolates. Son niveau de rendement est en retrait.
Sensation. Hybride restauré mi-tardif à floraison et à maturité. Il est très peu sensible au phoma (groupe I). Sa sensibilité est faible à l’élongation automnale. Il est de taille haute mais peu sensible à très peu sensible à la verse (à confirmer). Il possède une teneur en huile élevée et une teneur en glucosinolates moyenne. Son niveau de rendement est en retrait dans le Centre Ouest, alors qu’il est supérieur à la moyenne dans le Nord Ouest.
Comparaison Hybrides - Lignées
Chaque année, sur un certain nombre de sites, on trouve les séries Lignées et Hybrides côte à côte. Cela permet d’avoir une évaluation des écarts entre les 3 meilleures lignées comparées aux 3 meilleurs hybrides. Cet écart varie chaque année, de 1 % en 2009 à 10 % cette année.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui