L'Agriculteur Normand 20 décembre 2012 à 14h34 | Par A.Dufumier

Concours - JA fait la promotion de l'installation dans la filière équine au Haras du Pin

Le syndicat Jeune de l'Orne a co-organisé la finale départementale de jugement équin, mardi 18 décembre, au Haras du Pin. Emmanuel Bloyet, responsable de la commission animation de JA 61, explique l’action du syndicat dans le monde du cheval.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Emmanuel Bloyet © AD

“L’agriculture et le cheval sont souvent présentés comme deux mondes à part, explique Emmanuel Bloyet, responsable de la commission animation de Jeunes Agriculteurs de l'Orne.Notre participation à la finale départementale de jugement équin, c’est aussi l’occasion de montrer aux jeunes qu’il y a un dispositif à l’installation qui leur est ouvert, et que nous sommes là, en tant que JA, pour les accompagner dans leurs projets et leur apporter les outils dont nous disposons. A terme, on aimerait pouvoir mieux s’intégrer dans la filière équine et créer une commission dédiée au sein des JA”.

Au centre, la lauréate Claire Gravelle, 20 ans. A gauche, Séverine Hure a terminé deuxième. A droite, Laura Bayche, troisième.
Au centre, la lauréate Claire Gravelle, 20 ans. A gauche, Séverine Hure a terminé deuxième. A droite, Laura Bayche, troisième. - © AD

Les deux premières iront à Paris


Trente-sept jeunes de l’Orne, de 16 à 25 ans, s’étaient qualifiés pour la finale départementale de jugement équin qui s’est déroulée mardi 18 décembre au Haras du Pin. C’estClaire Gravelle, 20 ans, en BTSau lycée agricole de Sées qui l’a emporté. Cavalière depuis l’âge de 5 ans, son succès, elle le doit à sa passion pour le cheval, mais aussi “à la préparation donnée par l’équipe enseignante. Je n’avais aucune connaissance dans le cheval de trait. Pour le cheval de selle, c’était plus facile”, admet-elle.Les jeunes devaient effectivement noter la conformation et les allures de chevaux de sport de type “selle français”, et des chevaux de trait de race percheronne. C’était la première fois qu’elle participait à un concours de jugement équin. La deuxième lauréate, Séverine Hure, 21 ans, a un profil un peu différent.Elève de 21 ans à la MFRd’Argentan, elle est surtout passionnée par l’élevage.“Je suis en apprentissage dans un élevage où j’apprends beaucoup.Cela m’a aidé pour le concours et j’ai aussi bien écouté les recommandations des juges sur la façon de noter les animaux, lors du passage des chevaux témoins”. Séverine et Claire sont désormais qualifiées pour la finale nationale qui se déroulera au salon de l’Agriculture à Paris. Elles représenteront le département et plus largement la région, car l’Orne sera le seul département de Basse-Normandie représenté pour ce concours à Paris.Le département qualifie chaque année depuis dix ans, plusieurs étudiants pour le national.Des candidats qui terminent régulièrement aux premières places

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui