L'Agriculteur Normand 30 novembre 2011 à 14h54 | Par Cyril CORNILLE-DUTREMEE

Conjoncture - Lait : 300,43 €/1 000 litres en décembre

300,43 €/1 000 litres. C’est le prix de base du lait pour le mois de décembre 2011. Il a été défini par l’interprofession laitière de Basse-Normandie (CIRLAIT) après la prise en compte du correctif mensuel de compétitivité entre le prix du lait français et le prix du lait allemand.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’augmentation constatée pour l’année 2011 par rapport à 2010 est de l’ordre de 7,7 %.
L’augmentation constatée pour l’année 2011 par rapport à 2010 est de l’ordre de 7,7 %. - © TG
Le CNIEL (Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière) a communiqué le prix du lait français et allemand constaté au mois de septembre 2011, ainsi que celui pratiqué en moyenne sur les 9 premiers mois de l’année dans les deux pays. Grâce à ces éléments, le CIRLAIT a défini le correctif mensuel de compétitivité qui sera appliqué en Basse-Normandie pour le mois de décembre 2011. Il complète les valeurs entrant dans la composition du prix de cession du lait pour le quatrième trimestre 2011.

+ 6,3 €/1 000 litres au global par le tunnel allemand
Le correctif de compétitivité pour le mois de décembre entre le
prix du lait allemand et le prix du lait français, est positif à + 6,3 €/1 000 litres. Il est en augmentation par rapport à novembre (+ 5,8 €).
Il résulte de l’application de l’accord du 18 août 2010. Cette correction découle d’une part de la comparaison du prix du lait allemand et français constaté en septembre 2011. Respectivement de 346,06 € et 329,72 €/1 000 litres, l’écart est de 16,34 €/1 000 litres. Dans le cadre de cet accord, producteurs et transformateurs avaient accepté de maintenir un écart maximum de 10 €/1 000 li-
tres entre les deux prix. La différence entre le prix du lait allemand et le prix du lait français est supérieure à 10 €. Pour maintenir cet écart, une augmentation du prix du lait français de 6,34 €/1 000 litres est donc nécessaire.
Le correctif mensuel de décembre est d’autre part issu de la comparaison du prix du lait moyen français et allemand sur la période de janvier à sep-
tembre. Respectivement de 328,03 €/1 000 litres et de 333.37 €/1 000 litres, l’écart constaté est de 5,34 €. Or dans le cadre de l’accord du 18 août 2010, producteurs et transformateurs avaient accepté de maintenir un écart maximum de 8 €/1 000 litres entre les deux prix moyens constatés. Pour décembre, il est inférieur, il n’y a donc pas de correctif.

La traduction concrète sur la grille de prix bas-normande
Pour le quatrième trimestre 2011, l’évolution de +8,1 €/1 000 litres, qui est liée aux marchés laitiers s’applique à la grille réécrite. Il faut ensuite ajouter le correctif de compétitivité avec le prix
du lait allemand qui est de + 6,3 €/1 000 litres en décembre. Ce qui se traduit par un prix de base du lait de 300,43 €/1 000 litres en décembre 2011.
L’accord du 3 juin 2009, complété de celui du 18 août 2010 est d’application pour 2011. Il permet au producteur de bénéficier de la conjoncture européenne et mondiale favorable observée ces derniers mois.

Un prix moyen du lait estimé en 2011 à 318.45 €/1 000 litres
Avec la connaissance du prix de base du mois de décembre, il est dorénavant possible d’apprécier le prix moyen du lait pour l’année 2011, avec l’application de la pondération des trois dernières années. Il est ainsi estimé à 318.5 €/1 000 litres. L’augmentation constatée pour l’année 2011 par rapport à 2010 est de l’ordre de 7,7 %.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui