L'Agriculteur Normand 03 juillet 2013 à 15h02 | Par V.Motin

coopération - Biostime : le nouveau coopérateur chinois d'Isigny-Sainte-Mère

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère investit et développe ses capacités de production et commercialisation en poudre de lait infantile. 50 millions seront investis, dont 40 % par la société chinoise Biostime qui devient associé coopérateur. A la clé, les producteurs de lait pourront produire 15 % de lait en plus dès 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté.
La gouvernance de la coopérative reste inchangée. Biostime disposera, cependant, d'une place au conseil d'administration qui compte 15 membres. Les responsables de la coopérative, réunis autour de Luo Fei (PDG de Biostime) ont annoncé leur investissement commun mercredi matin. Les travaux ont déjà débuté. - © vm

La coopérative d'Isigny-Sainte-Mère a officialisé son partenariat avec le Chinois Biostime, spécialiste du lait infantile haut de gamme. Cette société était déjà cliente de la coopérative depuis deux ans. Elle investira 17,5 millions d'euros en obligations non convertibles et 2,5 millions d'euros en capital sur 10 ans. Soit 20 % du capital de la coopérative. Biostime disposera ainsi d'un tiers de la capacité de production pour répondre à ses besoins sur le marché Chinois. Dans son mode de fonctionnement, ce partenariat s'avère marquant. Contrairement à d'autres investissements chinois, Biostime intègre le capital de la coopérative.


Isigny-Sainte-Mère double ses capacités de production de lait infantile

Avec ce partenariat ; la coopérative offre la possibilité de produire 15 % de lait en plus à ses adhérents. Un chiffre qui permet aux coopérateurs d'envisager sereinement la libéralisation des quotas laitiers en 2015. Bâti à côté du site actuel, l'usine devrait permettre la création d'une centaine d'emplois.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui