L'Agriculteur Normand 13 février 2013 à 14h37 | Par A. Dufumier

Coopération - Lin : Cagny refait le plein

Une production abondante et de qualité, malgré 10 % de parcelles détruites.C’était le bilan dressé pour la récolte 2012, lors de la 47ème assemblée générale de la coopérative linière de Cagny.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© TG

En 2012, la récolte de lin a été abondante, sur le territoire de la coopérative linière de Cagny.“Des résultats globaux, qui ne doivent pas masquer le fait que plusieurs producteurs -certains pour la deuxième année consécutive- ont perdu leurs récoltes en raison des intempéries du mois d’octobre”, a souligné Emmanuel Frimout, le président de la coopérative. En tout, 160 ha de lin destinés à la coopérative ont dû être détruits. Des pertes importantes, qui représentent environ 10 % des surfaces mises en place par les adhérents. “Mais les pertes ont été limitées par la solidarité entre les adhérents, qui ont tout fait pour qu’un maximum de lins soient récoltés”, a appuyé le président. En octobre, il y a eu deux fois plus de précipitations qu’au cours d’une année normale, et il n’y a eu que trois jours où les conditions de récolte étaient réunies. Mais les lins qui ont été récoltés durant cette courte fenêtre sont de très bonne qualité.Les lins ayant été récoltés avant fin-septembre ont une qualité un peu moindre. Globalement, les lins de 2012 sont de bonne qualité, avec des fibres fines et solides, appréciées des acheteurs.La campagne de culture a aussi été marquée par des épisodes de verse, pour 35 % de surfaces, puis par un épisode sec durant l’été, qui a rendu le rouissage difficile.

Garder confiance
A Cagny, les premiers résultats de la campagne de teillage de la récolte 2012 donnent de bons résultats, avec des rendements de 7,6 t de paille par hectare, et de 1,85 t de filasse par hectare. Avec une récolte 2012 volumineuse, les stocks de report de paille sur la campagne 2013/2014, seront importants. “Malgré des aléas climatiques récurrents, la recette moyenne des sept dernières années s’élève à 1 950 €/ha, a rappelé le président de la coopérative.Le lin prouve qu’il doit garder toute sa place dans nos assolements et dans nos coeurs. Nous enregistrons une baisse modérée de vos intentions de semis pour 2013, de l’ordre de 14 %.Il ne faudrait pas descendre en dessous, afin de maintenir la performance de notre outil et de maintenir une offre commerciale suffisante, autour de 100 000 t par an”.
Oublier 2011
Pour la récolte de 2011, les résultats économiques de producteurs avaient été très décevants.Avec la sécheresse du printemps, 380 ha de lin ont été détruits, faute de longueur de fibre suffisante.Malgré ce premier tri réalisé à la  parcelle, 25 % des lins récoltés étaient trop courts pour rejoindre le débouché des filatures, et ont donc été moins bien valorisés.Parallèlement, avec moins de volume au global, les frais de teillage ont été plus élevés. Ajouté à cela un marché peu porteur, les producteurs ont connu une année noire pour le lin en 2011. L’espoir renaît pour 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui