L'Agriculteur Normand 16 mai 2017 08h00 | Par T.Guillemot

CSOB : changement d定re pour la betterave

La betterave sucri鑽e entre de plain-pied dans l定re post-quota. Pas de quoi effrayer les dirigeants du CSOB.

Abonnez-vous R饌gir Imprimer
Sonia de La Provôté en compagnie de Cédric Nouvelot. A quelques semaines des législatives, les deux postulants sont venus s弾nquérir de létat de santé de la filière sucrière régionale. Une filière qui concerne autant l誕griculture que l段ndustrie.
Sonia de La Provt en compagnie de C馘ric Nouvelot. A quelques semaines des l馮islatives, les deux postulants sont venus s弾nqu駻ir de l帝tat de sant de la fili鑽e sucri鑽e r馮ionale. Une fili鑽e qui concerne autant l誕griculture que l段ndustrie. - © TG

L誕ssembl馥 g駭駻ale du CSOB (syndicat betteravier Calvados -Sarthe - Orne) s弾st tenue le 4 mai dernier Caen. ォ2016 a 騁 une ann馥 de rupture, une ann馥 de construction et une ann馥 de transitionサ, a r駸um son pr駸ident, Patrick Dechaufour.
Une ann馥 de rupture avec la suppression des quotas, les r鑒les de la concurrence pleinement applicables l誕griculture, la sortie de Tereos du SNFS (Syndicat National des Fabricants de Sucre de France ) et un march lib駻alis.
Une ann馥 de construction avec un accord professionnel sign, un cot de production 騁abli s帝levant 25,5 /T de betterave 16o et une proposition de contrat post-quota.
Enfin une ann馥 de transition avec l帝mergence de l但IBS (Association Interprofessionnelle Betterave Sucre) et de la CRV (Commission de R駱artition de la Valeur). ォIl faut la mettre en place d鑚 maintenant. Le CSOB demande SLS (Saint Louis Sucre) d弛rganiser les 駘ections CRV comme pr騅u dans l誕ccord interprofessionnel. Tout doit 黎re pr黎 pour fin juinサ, plaide avec insistance Patrick Dechaufour.

Une campagne 130 jours
Etre pr黎 produire plus mais aussi 黎re pr黎 arracher plus longtemps avec des arbitrages d馭inir. Benot Carton (directeur r馮ional des Syndicats Betteraviers de Normandie) est largement revenu sur l誕llongement de la campagne qui devrait passer de 105 130 jours, soit 25 jours suppl駑entaires. Dans les ann馥s 2000, elle d駑arrait le 25 septembre pour s誕chever mi-d馗embre. En 2016, du 10-15 septembre au 5-10 janvier. Et demain ? Elle devrait s誕chever aux alentours du 20 janvier voire au-del. Cet allongement de la campagne peut suivre diff駻entes options : avancer la date de r馗olte, reculer la fin de campagne ou mixer les deux. Quel que soit le sc駭ario, la logique industrielle diff鑽e de la logique agricole. Il faudra trouver le bon compromis sachant que toutes les connaissances techniques sur l誕llongement de la campagne ne sont pas encore acquises.
Du ct des certitudes, le d駑arrage pr馗oce repr駸ente un gain industriel mais p駭alise le rendement.
A contrario, un arrachage tardif signifie plus de volume mais sans doute aussi un poucentage de betteraves non marchandes plus important cause de la probl駑atique de la conservation sans oublier des structures de sols qui risquent de souffrir. Quant l段ndustriel dans ce cas de figure, l帝ventualit de barri鑽es de d馮el en cas de grand froid constitue une 駱馥 de Damocl鑚 sur son approvisionnement. In fine, une question se pose : ォ faut-il mieux g駻er des pertes que g駻er des risques ?サ

De bons arbitrages trouver
Et si la balance indique que l誕llongement de la campagne repr駸ente plus d段mpacts n馮atifs que d段mpacts positifs pour le planteur, le CSOB apporte sa r馭lexion la construction de la fili鑽e sucre de demain. Patrick Dechaufour avance cependant un pr饌lable. ォAvec un arrachage d饕ut septembre pour ouvrir l置sine quelques jours plus tard, les bar鑪es de compensation ne sont plus en ad駲uationサ. Au-del, le d饕at est ouvert. Passer 5 tours, stocker les betteraves sur de grandes plateformes adapt馥s, g駻er diff駻emment l誕zote en fonction de la date d誕rrachage, g駻er les zones extr麥es de fa輟n particuli鑽e...Du ct vari騁al, on attend aussi des solutions mais il faudra encore du temps. A titre exp駻imental, une parcelle d弾ssai a 騁 sem馥 cette ann馥 durant la derni鑽e d馗ade de f騅rier. On pense aussi la betterave d誕utomne qui se s鑪e fin aot/d饕ut septembre en Italie et d帝voquer aussi la piste OGM m麥e si cela n弾st pas politiquement correct dans l檀exagone.
Pour autant et sur un march libre, la question de la distorsion de concurrence m駻ite d底tre pos馥 surtout au lendemain de la pr駸identielle et la veille des l馮islatives. Et Eric Lain (pr駸ident de la CGB) de conclure : ォn誕yons pas peur de l誕pr鑚-quota. Nous changeons simplement d定re et notre fili鑽e tout pour r騏ssirサ. Plus particuli鑽ement la fili鑽e r馮ionale puisque, semble-t-il, ォles planteurs Normands en ont encore sous le piedサ.

R饌gissez cet article

Attention, vous devez 黎re connect en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Cr馥z un compte ou

Les opinions 駑ises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se r駸erve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r鑒lements en vigueur, et d馗line toute responsabilit quant aux opinions 駑ises,

タ LA UNE DANS LES RノGIONS

» voir toutes 22 unes r馮ionales aujourd'hui