L'Agriculteur Normand 16 décembre 2013 à 08h00 | Par Caroline MILLEVILLE CA 50

Culture - 2013 : une bonne année pour les protéagineux

Pour la 2e année consécutive, la plate-forme régionale d’essais en agriculture biologique “Reine Mathilde” de Tracy-Bocage (14) accueillait des essais protéagineux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA 50

Lupin, soja, féverole de printemps et d’hiver ont été conduits en grandes bandes de démonstrations ou en plein champ afin de tester des variétés, mais aussi des modalités de désherbage. Bilan d’une année plutôt prolifique !


La féverole, des variétés à suivre

Cette année, 5 variétés de printemps ont été testées : ESPRESSO, la valeur sûre et référence en AB ; FUEGO et PYRAMID, des bonnes variétés en conventionnel ; FABELLE, une variété précoce qui produit peu de vicine-convicine (substance naturellement présente dans les féveroles et qui peut causer de fortes anémies) et MISTRAL, une variété résistante aux maladies et à la verse, avec peu de tanins (fleurs blanches), idéal pour l’alimentation des monogastriques.Le semis de l’essai a eu lieu le 6 mars 2013 dans de bonnes conditions (densité de semis : 45 gr/m², écartement 45 cm). La parcelle a été désherbée 3 fois avec la herse étrille, puis le combiné herse étrille + bineuse. A l’exception de quelques dicotylédones annuelles, la parcelle a surtout connu une grosse infestation de rumex de souche. La variété FABELLE s’est rapidement démarquée par sa vigueur à la levée, sa précocité tout au long du cycle et sa hauteur de tige (107 cm contre 75 cm pour ESPRESSO). Pas ou peu de ma-ladies sont apparues hormis quelques pustules de rouille éparses sur le feuillage et un peu de mildiou en fin de culture. La variété FUEGO a semblé la plus indemne.Côté rendements, FABELLE décroche la timbale avec 30,8 q/ha devant FUEGO 28,5 q/ha et PYRAMID 27 q/ha. Ces trois variétés ont fait beaucoup de ramifications avec des gousses très remplies. MISTRAL est en revanche une variété assez décevante puisqu’elle n’atteint que 19 q/ha. ESPRESSO n’a pas été pesée à la récolte mais elle déçoit par une faible vigueur au départ plutôt inhabituelle.Si l’on regarde l’apport en protéines, MISTRAL sort en tête avec 30 % de MAT sur MS, ce qui confirme les bonnes teneurs en protéines des variétés à fleurs blanches. FABELLE et FUEGO sont ex-aequo avec un taux de protéines très correct : 28,6 % de MAT. PYRAMID et ESPRESSO ferment la marche avec respectivement 27,3 % et 26,7 % de MAT. Deux modalités de féveroles d’hiver ont également été testées en microparcelles en pur afin d’être comparées à des mélanges céréales-protéagineux (Cf article dans l’Agriculteur Normand du 10/10/2013). Bien que touchée par l’anthracnose, la culture présentait un bon développement, annonciateur de rendements prometteurs. Malheureusement, un mauvais réglage au battage ne permet de valoriser que 27 q/ha avec la variété IRENA, 22 q/ha avec ORGANDI. Ces variétés restent toutefois très intéressantes en bio pour produire des protéagineux d’hiver dans des zones continentales.

Le soja bio en Normandie sur le banc d’essai !
Le soja bio en Normandie sur le banc d’essai ! - © CA 50

Bonne année pour le lupin mais attention au désherbage

Trois variétés de lupins d’hiver ont été implantées cette année : LUMEN, ORUS et CLOVIS. L’enjeu était bien sûr de comparer les variétés entre elles, mais aussi de chercher des techniques nouvelles pour désherber cette culture plutôt salissante (port dressé, peu couvrante). Des semis sous couvert ont donc été réalisés avec deux mélanges : un à base de tournesol, lentille et sarrasin, l’autre avec de la lentille et de la caméline. Les conditions humides de l’hiver n’ont pas permis d’obtenir un couvert assez dense pour avoir un effet concurrentiel sur les adventices. De plus, du fait de la douceur du climat, les couverts n’ont pas gelé.Résultat : un choix d’espèces peu concluant mais la piste de semis sous couvert reste ouverte à de nouveaux essais, notamment des associations avec des céréales.Les lupins ont été récoltés le 25 septembre 2013, avec un rendement très satisfaisant : 35 q/ha en moyenne avec un léger avantage pour ORUS. Dans la partie plein champ semée avec LUMEN, on estime le rendement à 35-40 q/ha majoré de 4 q/ha de repousses de céréales.

Du soja en Normandie : bon développement mais récolte difficile

Une nouveauté sur la plate-forme bio : le soja. Trois variétés ont été testées : KLAXON, SIRELIA, MERLIN. Semé le 7 mai 2013, le soja a rapidement levé mais l’insertion de la 1re gousse est restée très basse. La plante a pu faire tout son cycle jusqu’à la maturité des graines. Seule difficulté majeure, l’humidité forte en fin de cycle (+ 30 % de pluviométrie par rapport à la normale en octobre) n’a pas permis de battre les grains secs comme prévu. La culture a ainsi été ensilée en même temps que le maïs. L’essai sera reconduit en 2014 même si des questions se posent sur les conditions de récolte et sur l’intérêt de la graine (riche en huile) qui présenterait un peu moins d’intérêt que le tourteau.

La variété ARABELLA, un lupin bleu (à fleurs blanches) très prometteur.
La variété ARABELLA, un lupin bleu (à fleurs blanches) très prometteur. - © CA 50

Les essais bio dans la Manche

Un essai variétal bio de lupins et féveroles a également été mené à Neuville-au-Plain dans le Nord Manche. 8 variétés ont été testées, de type hiver et printemps ainsi que différents écartements pour le binage. Malgré des conditions d’implantation idéales, l’essai a souffert d’un sol trop hydromorphe et d’un fort salissement de moutarde et repousses d’avoine. Bien que les rendements ne soient pas au rendez-vous (entre 6 et 20 q/ha selon les variétés), cet essai permet de tirer plusieurs enseignements :- en lupin d’hiver, LUMEN a mieux supporté les fortes pluies de l’hiver que les variétés LUTTEUR et ORUS qui ont été retournées faute d’un nombre de pieds suffisant au printemps ;- les féveroles de printemps (ESPRESSO et FUEGO) ont pâti des semaines sèches de début d’été et ont subi une forte attaque de bruches ;- en lupin de printemps, AMIGA (lupin blanc) confirme son intérêt en bio car elle est plus vigoureuse, plus haute et plus prolifère que FEODORA. Mais la bonne surprise de cet essai est la variété de lupin bleu ARABELLA qui semble très prometteuse en rendement et récoltable plus tôt que les autres (courant août).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui