L'Agriculteur Normand 26 février 2011 à 14h33 | Par Véronique Quartier - Jean Raimbault - CETIOM

Culture - A réserver aux parcelles à risque de verse

Régulateur de printemps sur colza.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Colza de printemps en fleur.
Colza de printemps en fleur. - © Réussir / S. Dévé

L’application d’un régulateur ne devrait concerner que les parcelles pour lesquelles un risque de verse est identifié. Le plus souvent, ce risque est lié à des accidents de culture : peuplement trop important, notamment sur la ligne de semis, excès d’azote et choix de variétés sensibles à la verse. En l’absence de risque de verse, l’application d’un régulateur peut conduire à des pertes de rendement, notamment en cas de stress hydrique printanier.

Les situations à risque de verse sont identifiables par plusieurs critères :

- la sensibilité des variétés à la verse : les variétés sensibles sont à proscrire car elles augmentent le risque de verse de façon importante. Cette classification est réalisée notamment par le CETIOM (accessible sur le site cetiom www.cetiom.fr) ;

- la densité de peuplement sur la ligne : les densités supérieures à 15 plantes par mètre linéaire conduisent à créer une compétition entre plantes qui favorise le risque de verse ;

- l’azote disponible : en cas d’excès d’apport d’azote au printemps notamment en début de montaison (apport mal raisonné notamment s’il est précoce), le risque de verse est augmenté ;

- la présence d’élongation à l’automne augmente aussi le risque de verse.La combinaison de ces facteurs permet d’estimer le risque de verse. Sa prise en compte lors du choix variétal et de l’implantation permettra de minimiser le risque.


Possibilité de réduire l’usage des pesticides

Ecophyto 2018 prévoit la réduction de l’usage des pesticides avec, au niveau régional et par culture, un suivi des pratiques et un accompagnement des agriculteurs. Sur colza, la réduction de l’IFT (indice de fréquence de traitement) passera par l’élimination des traitements qui ne sont pas indispensables pour maintenir le niveau de production actuel. Les régulateurs sont dans cette catégorie, d’autant que l’on dispose avec les variétés et les techniques culturales, des moyens de s’en passer la plupart du temps. De plus, non utilisés à bon escient, et sous stress climatique, ils peuvent conduire à des baisses de rendement.


Conséquences de la verse

Les conséquences de la verse se situent à deux niveaux. La verse peut provoquer des pertes de rendement qui sont d’autant plus importantes qu’elle intervient de façon précoce. D’autre part, elle complique la récolte et fait perdre du temps et peut augmenter les pertes à la récolte (bourrage, vitesse d’avancement réduite).

Les fongi-régulateurs

Certains produits phytosanitaires (famille des triazoles) combinent les effets fongicides et régulateurs. Cependant, en cas de maladies identifiées à montaison (cylindrosporiose,...), il est préférable d’utiliser un produit uniquement fongicide (à base de cyproconazole, prochloraze,...).


Aide sur internet

Pour vous simplifier la tâche, le CETIOM a mis en ligne un outil qui vous permet d’estimer le risque dans vos parcelles. Cet outil est disponible sur le site internet du CETIOM www.cetiom.fr dans la rubrique Outils & services

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui