L'Agriculteur Normand 03 novembre 2017 à 08h00 | Par T.Guillemot

Des génisses en niches 4 étoiles

Sandra Roupnel est une éleveuse un peu spéciale. Elle élève, pour le compte de quatre de ses confrères, leurs génisses de renouvellement de 15 jours jusqu’avant vêlage. Une «nounou» à veaux en quelques sortes qui a ses exigences en matière de literie et de parc mais à veaux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

(© TG)

«Sur un plan sanitaire, je préfère que les animaux soient dehors». (© TG) Porte-seaux tétine. «L’un des gros atouts, c’est le porte-seaux tétine qui permet de garder le veau en allaitement jusqu’au sevrage. Chaque élève a le sien. Au moment de l’abreuvement, je retourne simplement le seau. Je v © TG Du tubulaire de grosse dimension. «On a du tubulaire de grosse dimension, solide et qui supporte largement la pression que peut exercer un lot de 5 génisses de 5/6 mois. On dispose de cornadis à blocage collectif ou individuel, ce qui © TG Un nourrisseur. «J’ai demandé à la société Beiser Environnement de me fournir des nourrisseurs pour alimenter à volonté les génisses en concentré jusqu’à une semaine environ après © TG Des grilles de séparation. «Livrées avec les niches, des grilles de séparation permettent de bloquer les génisses soit à l’intérieur de la niche pour nettoyer la courette soit à l’extérieur pou © TG Une fenêtre coulissante. «Les niches sont équipées d’une fenêtre coulissante permettant un accès direct au râtelier que j’alimente en fourrage matin et soir, ce qui est très pratique. Par ailleurs et en © TG Un montage simple et rapide. «Les niches arrivent en kit. Le montage est rapide et se fait avec une simple perceuse. Il faut compter 2 heures pour la première et 1 h 30 ensuite. Après avoir fait les trous pour la fenêtre coulissa © TG

A Brécey, dans la Manche, c’est une pouponnière 4 étoiles que s’aménage Sandra Roupnel. Ex-collaboratrice de la première revue française spécialisée en lait (Réussir Lait Elevage), elle est désormais installée en Earl et élève des génisses à façon pour le compte d’autrui. Une prestation de service qui consiste à accompagner une future laitière de l’âge de 15 jours - 3 semaines jusqu’au vêlage avec un objectif de 650 kg sur la balance.
Les nourrissons passent leurs 3 premières semaines en niche individuelle pour ensuite rejoindre une niche collective qu’ils occuperont 5 mois. Il fallait à Sandra du pratique et du solide. Elle a opté pour du Beiser Environnement. «Il me fallait du costaud qui tienne la route dans le temps et du pratique avec un portillon de chaque côté pour accéder à l’intérieur de la courette avec en plus une fenêtre coulissante à l’arrière pour accéder au râtelier à fourrage», commente-t-elle. Petit tour du propriétaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui