L'Agriculteur Normand 28 octobre 2014 à 08h00 | Par A.Dufumier

Des moments de grand frisson

Jean-Charles Vasseur, 22 ans, sera chargé de juger le concours des jeunes présentateurs de Normande. Ce qu’il aime dans les concours, c’est aussi le suspens.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Interview de Jean-Charles Vasseur © Alexis Dufumier

 

“Au départ, j’étais plutôt parti dans le monde du cheval de saut d’obstacle. Et côté vache, c’était plutôt la race Montbéliarde qui m’intéressait”, se remémore Jean-Charles Vasseur, 22 ans. C’est dire si la race Normande a de nombreux atouts, pour arriver à débaucher de ses passions un jeune que pourtant rien ne prédestinait à l’amour de cette race. Originaire de Picardie et normand d’adoption, le jeune homme est désormais très impliqué dans la race normande. Adhérent de l’association des jeunes ornais passionnés de la race -Normande avenir, il sera chargé d’en juger le concours, dimanche 9 novembre à Ferme en Fête. Plus de 25 jeunes présentateurs en herbe, feront défiler leurs animaux, sous ses yeux aiguisés.
Le jeune homme, salarié agricole en polyculture élevage à mi-temps sur une exploitation de Prim’Holstein, à Feings, et l’autre moitié du temps sur une exploitation laitière de race normande à Moulins-la-Marche, s’est pris de passion pour la race Normande notamment auprès de son actuel employeur.
Jean-Charles participe à différents concours, comices agricoles, foire de l’élevage à Argentan, et Ferme en Fête depuis trois ans, où il a remporté le challenge Normande avenir l’an passé. Un podium qui, additionné à d’autres, lui a permis d’être repéré par le président de l’association Normande avenir, qui lui a proposé pour 2014, de troquer ses habits de participant, contre ceux de juge.

Impliquer les jeunes
Impliqué dans la race normande Jean-Charles Vasseur invite les jeunes passionnés à faire de même et à adhérer à l’association Normande avenir. “De par sa mixité lait-viande, la Normande a tout ce qu’il faut. C’est la vache du XXIe siècle, assure le jeune homme. Parmi les différents projets de l’association, nous aimerions instaurer à la foire de l’élevage d’Argentan, dans le cadre du concours jeune, le jugement d’une section complète de vaches participant au départemental. Pour les jeunes qui se qualifient pour Paris, cela permettrait de se préparer à cette épreuve qui les attend”.

Projet d’installation
Aujourd’hui, s’il se laisse encore du temps pour réfléchir, Jean-Charles Vasseur projette déjà de s’installer dans la région, “en race normande tant qu’à faire, et si possible emmener mes meilleures vaches en concours”. Les concours, pour le jeune homme, permettent de connaître du monde, de profiter d’une bonne ambiance. Sans oublier les moments de grand frisson lorsque le juge désigne la grande championne. De grands moments de suspens que Jean-Charles aimerait faire partager davantage et pourquoi pas envisager de juger d’autres concours à l’avenir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui