L'Agriculteur Normand 02 mai 2010 à 16h37 | Par Sabine BATTEGAY - ARVALIS - Institut du végétal

Désherbage des maïs - Attention aux conditions sèches

Dans notre région, les semis ont maintenant bien commencé, en raison de conditions météo favorables. Cependant, contrairement à ce dont nous avons l’habitude, les sols sont relativement secs ce qui est préjudiciable à la bonne réussite des désherbages de pré levée. Les conseils d’Arvalis - Institut du végétal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
.
. - © DR

Il faut rappeler que l’efficacité des herbicides de pré-levée, qui sont racinaires, est conditionnée par une bonne humidité du sol au moment du semis et dans les jours qui suivent. C’est pourquoi la pré-levée doit être effectuée au plus près du semis.
Cette année, les sols sont relativement secs, en raison d’une faible pluviométrie lors des dernières semaines, et d’un vent persistant qui a activé le dessèchement du premier horizon. Il faut rappeler qu’une pluie d’une bonne dizaine de mm dans les 15 jours qui suivent le traitement de pré levée permet de réactiver les herbicides s’ils ont été appliqués sur sol sec. Or, les prévisions météorologiques ne prévoient aucune pluie de ce type sur notre région avant une dizaine de jours. Si la pression graminée n’est pas trop importante, ou s’il n’y a pas de présences de dicots sans solution de post levée, il est préférable de changer de stratégie et de passer à “du post levée précoce ou non”. Mais en présence de véronique de Perse, de mercuriale annuelle ou de renouée des oiseaux, il faut être vigilant.

.
. - © DR

La post levée précoce : une solution pour pallier à l’absence de pré levée
Le désherbage de post levée précoce consiste à intervenir sur un stade très jeune des mauvaises herbes, en associant une matière active racinaire (chloroacétamide) pour conférer la rémanence et une ou plusieurs matières actives foliaires pour détruire les premières levées : tricétone pour les dicots classiques, sulfonylurée pour les graminées et Emblem ou Peak pour les dicots difficiles (renouée liseron, renouée de oiseaux, mercuriale).
A titre d’exemple, quelques associations possibles et performantes :
- Camix/Calibra 2,5 l + Milagro 0,3 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Trophée/Harness MT 3, 5 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Isard/Spectrum 1 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g ;
- Dual/AliseoGold Safeneur 1,4 l + Milagro 0,3 l + Callisto ou Mikado 0,5 l + Emblem 0,5 kg ou Peak 10 g.
Mais les limites de la post levée résident dans l’étroitesse de la fenêtre d’intervention (stade maxi des mauvaises herbes à 2 feuil-les), et elle peut être perturbée climatiquement (froid, pluie…). De plus, l’échelonnement des levées de certaines dicots mal gérées par les résiduaires (renouées par exemple) peut impliquer la nécessité d’un rattrapage, le programme devient alors coûteux.

La post levée : focus sur la véronique, la mercuriale et les renouées
Ces dicots sont particulièrement difficiles à éliminer en post levée. Il faut donc traiter le plus tôt possible, avant le stade 4 feuilles pour la véronique et avant le stade 6/ 8 feuilles pour la mercuriale et les renouées.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui