L'Agriculteur Normand 20 septembre 2017 à 08h00 | Par Catherine BRUNEL

Du théâtre pour communiquer sur l’agriculture

Samedi 10 juin, le GVA du Coutançais, le CRDA du Bocage, l’association Bienvenue à la Ferme et la Chambre d’agriculture de la Manche proposaient du théâtre à la ferme chez Aurélie et Rodolphe Cauchard, à Savigny (Manche).

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA 50

llll Samedi 10 juin, le GVA du Coutançais, le CRDA du Bocage, l’association Bienvenue à la Ferme et la Chambre d’agriculture de la Manche proposaient du théâtre  à la ferme chez Aurélie et Rodolphe Cauchard, à Savigny (Manche). La soirée fût une réussite  puisque 200 personnes ont pu apprécier le très beau spectacle « La paresse attendra demain ! » de la compagnie Valtigo composée de Chloë Fitoussi, danseuse et  Adrien Lecapitaine, comédien.
Dans une série de tableaux, les artistes ont décrit le quotidien d’un agriculteur. Les deux scènes les plus appréciées ont été  la danse dans la salle de traite sur la « musique » de la machine à traire  et la présentation  d’une magnifique robe composée de papiers administratifs portée par la danseuse. Chaque scène était rythmée par la lecture des messages recueillis dans  le public sur leur vision de l’agriculture.
A l’issue de la représentation, Sylvain Lebreton a animé la « causerie » entre les agriculteurs, les artistes et le public. Les questions ont porté sur le bien-être animal, l’agriculture biologique, la dureté du travail, la gestion des paysages (bocage, haies …).
Le goûter fermier servi par la Ferme Coutançaise pendant le débat a été apprécié par le public.

Une pépinière communication au sein du CRDA du Bocage

L’origine du projet
Les agriculteurs du CRDA du Bocage  constataient des problèmes de communication :  voisins excédés par les odeurs et le bruit de la ferme, automobilistes mécontents  des routes sales au moment des ensilages, ou impatients dans leur voiture en attendant la traversée de la route par un troupeau, estivants dérangés par la moissonneuse qui « tourne » encore à 23 heures... Sans compter  les habitants  qui ne comprennent pas pourquoi telle haie bordant la route a été « rasée à blanc »… 
Des incompréhensions entre agriculteurs
Les agriculteurs reconnaissaient aussi des incompréhensions entre eux sur « les façons de faire »: épandages durant  le week-end,  routes salies mais pas nettoyées après un chantier, pulvérisations de produits phyto trop près des habitations ou des jardins potagers….». L’absence de communication ne manquait pas non plus avec l’administration sur des différences d’approche de la gestion de l’eau (entretien des fossés, des bords de rivière), ou même avec la presse et les médias en général quand un sujet agricole crée la polémique.
Des actions
Face à ce manque de reconnaissance et à ces critiques, le CRDA du Bocage a proposé aux agriculteurs une formation de 6 jours pour acquérir des savoir-faire, des méthodes pour communiquer avec le public (habitants, élus, presse, opposants à des projets,…) et « mieux vendre l’agriculture ».
2 actions ont été mises en place à la suite de la formation :
• Un travail d’information auprès  des médias pour développer une image positive et dynamique de l’agriculture.
• Organisation d’évènement type théâtre à la ferme pour communiquer avec les voisins, les touristes sur le métier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui