L'Agriculteur Normand 26 novembre 2011 à 15h45 | Par Jean-Jacques Beauchamp

Elevage - Alimenter les génisses une à deux fois par semaine

implifier le travail tout en gardant les performances de croissance, l’alimentation des génisses laitières s’y prête bien. D’autant plus que cette technique économe en main d’œuvre a été testée à la ferme expérimentale des Trinottières et approuvée par des éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CA 14

A partir de 6 mois, l’objectif de l’alimentation vise une croissance qui permet d’obtenir 60 % du poids adulte à la mise à la reproduction et 90 % du poids adulte avant vêlage 24 mois. (Tableau 1 : Rappel des objectifs de croissance).Pour étudier différents programmes alimentaires, le ferme expérimentale des Trinottières de la Chambre d’agriculture du Maine et Loire a testé plusieurs pratiques de distribution.


Du foin une fois par semaine pour les génisses de 12 à 18 mois

La distribution de bottes de foin, de type petits “bigballers” de 80 cm de haut, devant les cornadis, une fois par semaine environ a été étudiée l’hiver 2007/2008. Une fois les ficelles retirées, le fourrage est laissé tel quel et le foin est repoussé selon la consommation. Selon la valeur alimentaire du foin, l’apport de concentré, chaque jour, sur les bottes de foin pourra être envisagée. Pour cela il est nécessaire de disposer d’une place à l’auge par génisse voire de cornadis pour bloquer les animaux le temps de la consommation de concentrés. (Tableau 2 : Résultat essai 2007/2008).L’objectif de 600g de GMQ en période hivernal a bien été atteint avec une consommation modérée de concentré. La croissance compensatrice au pâturage a permis d’atteindre 575 kg au 30 juin. Des performances tout à fait satisfaisantes sont donc possibles avec ces distributions simplifiées. Le gain de temps a été estimé pour un lot de 15 génisses de 5 à 12 minutes par jour dans le cas d’une distribution par semaine d’un foin non démêlé. Un bon foin ( +0,7 UFL) permet de limiter la distribution de concentré.

- © CA 14

De l’ensilage rationné deux fois par semaine

La ration mélangée (ensilage+correcteur+minéral) est réalisée deux fois par semaine, et elle a été distribuée pour 4 et 3 jours avec du foin ou de la paille à volonté. Le résultat est que les  génisses consomment la quantité prévue pour 4 j en 2 j seulement et qu’elles ingèrent ensuite le foin ou la paille qui sont repoussés manuellement. (Tableau 3 : Résultat essai 2007/2008).Les bonnes croissances hivernales, au dessus des objectifs, ont un peu limité la compensation en deuxième année de pâturage.Cette technique nécessite d’avoir des places supplémentaires disponibles aux cornadis ou un râtelier pour y mettre le foin ou la paille, accessibles en permanence. Les big-ballers de foin sont déposés à l’auge sans être démêlés.Comparée à une distribution journalière, le gain de temps est de 10 minutes par jour pour 15 génisses. Ce gain sera d’autant plus élevé que l’atelier génisse est éloigné. Le rationnement du maïs ensilage ou tout autre fourrage de bonne valeur alimentaire doit être respecté en alimentation hivernale pour bénéficier de la croissance compensatrice au printemps suivant. Pour atteindre les 900 g de GMQ lors du pâturage, les prairies et le pilotage du pâturage des génisses doivent être de qualité. La complémentation interviendra dès que l’herbe vient à manquer.

Témoignage : Thierry Chanu et Philippe Beaugeard 65 vaches Prim’Holstein - GAEC des 2 collines à Burcy (14)

Le troupeau laitier est présent sur 2 sites : les vaches en production sur le premier et les génisses de plus de 6 mois et les vaches taries sur le second. Pour alimenter l’ensemble des animaux, nous distribuons avec la même mélangeuse peseuse à pales. Nous avons donc cherché une solution pour ne pas faire la route tous les jours entre les deux sites d’autant plus que nous distribuons la ration journalière des vaches laitières en deux fois.
Au tout début,  nous distribuions 3 fois la semaine le lundi, le mercredi et le vendredi puis nous sommes rapidement passés à deux fois (le mardi et jeudi), puis, nous sommes passés à une seule distribution dans la semaine, le jeudi, et cela marche bien. Cependant, durant les premières semaines après l’ouverture du silo, en attendant que le front d’attaque se stabilise, nous distribuons deux fois la semaine. Nous passons tous les jours surveiller les animaux. Nous n’avons pas eu de souci depuis que nous fonctionnons de cette façon. Nous distribuons un mélange composé d’ensilage d’herbe, de paille et de foin. La dose par mélangeuse est de 1,100 t d’ensilage d’herbe, 300 kg de foin, 200 kg de paille, 50 kg de mélasse et des minéraux. Nous faisons 6 machines à chaque fois, distribuées toutes sur la table d’alimentation. Nous repoussons devant l’auge le lundi. Nous n’avons pas beaucoup de refus (entre 300 et 400 kg par semaine). Nous mettons seulement entre 3 et 4 heures par semaine pour soigner l’ensemble des génisses et des vaches taries. Cette méthode évite également de descendre avec le tracteur tous les jours sur le deuxième site. Ainsi, nous évitons les pertes de temps. Conduit de façon rigoureuse, cela permet de bons résultats en croissance chez les génisses, y compris en vêlage entre 24 et 30 mois.Conseils d’éleveurs Il faut être rigoureux dans la confection et le suivi du silo ainsi que dans la distribution. Le silo doit être bien conservé (pas d’ensilage trop humide), il ne faut pas de pourri dans la mélangeuse sinon l’aliment chauffe. Lors de la distribution réalisée pour la semaine, il ne faut pas rouler sur l’aliment distribué au fur et à mesure des passages. L’aliment doit rester aéré et ne pas être tassé pour ne pas relancer la fermentation. Si le mélange chauffe, il faut être réactif et augmenter la fréquence des distributions. 
Pour les personnes intéressées, nous conseillons de réduire progressivement le nombre de distributions dans la semaine avant de passer à une distribution hebdomadaire. Cela permet de vérifier que la qualité des fourrages et des équipements est bien adaptée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui