L'Agriculteur Normand 04 février 2013 à 09h24 | Par Jean-Claude Dorenlor Réseau viande bovine de Normandie Laurent Hedou Bovins croissance Littoral normand

Elevage allaitant - Raisonner l’achat d’un taureau de monte naturelle

Acheter un taureau de monte naturelle n'est pas chose facile. Il faut être précis sur les objectifs et ensuite trouver l'animal dont les caractéristiques permettront l'amélioration génétique souhaitée. Les outils présents chez les adhérents de Bovins Croissance facilitent la recherche et apportent les garanties génétiques nécessaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Choisir un très bon mâle issu d'un très bon taureau et d'une 
des meilleures vaches d'un élevage génétiquement performant.
Choisir un très bon mâle issu d'un très bon taureau et d'une des meilleures vaches d'un élevage génétiquement performant. - © CA 50
Le taureau acheté passera 2 ou 3 ans dans l'élevage et produira une bonne cinquantaine de veaux dont les génisses de renouvellement. Son choix engage les résultats de l'élevage à court terme mais aussi à long terme. C'est pourquoi, le choix d'un bon taureau est primordial. Il faut d'abord se fixer des objectifs génétiques précis. Ensuite, il reste à trouver, dans un élevage objectivement reconnu sur sa valeur génétique, le meilleur veau, issu des meilleurs reproducteurs de l’élevage et qui correspond le mieux aux attentes. Un outil internet : GENIVAL, est maintenant en place sur la Normandie  pour aider les éleveurs à répertorier les reproducteurs disponibles à la vente sur la région et en Pays de la Loire.

Se fixer des objectifs
- Produire des génisses de renouvellement présentant des qualités maternelles affirmées à savoir la capacité à vêler facilement, à produire suffisamment de lait et à bien se reproduire.
- Produire des jeunes veaux vendus broutard au sevrage ou après être engraissés présentant de  bonnes croissances et une excellente conformation.
- “Fabriquer” de futures vaches avec une bonne morphologie : du squelette mais aussi des muscles pour produire des vaches de réformes d’une haute valeur bouchère.
La difficulté est, qu’en règle générale, il y a opposition génétique entre les  qualités maternelles et les aptitudes bouchères. L'objectif est d'avancer dans l'une de ces qualités sans régresser dans l'autre. Le taureau reproducteur choisi devra apporter le meilleur compromis entre ces différentes orientations.Une fois l’arbitrage fait entre les aptitudes bouchères et les qualités maternelles, il est nécessaire d’affiner le choix du taureau en se concentrant sur deux objectifs précis au maximum. Que ce soit pour les aptitudes bouchères (croissance, conformation) ou les qualités maternelles (développement squelettique, fertilité, facilité de vêlage, production laitière), les critères sont nombreux. Le progrès génétique vise à améliorer les points faibles du troupeau tout en conservant les points forts.Avec l'insémination artificielle, il est possible de se fixer des objectifs vache par vache, alors qu’en  monte naturelle, les objectifs sont fixés au niveau du troupeau. A ce titre, l’insémination permet d’améliorer plus vite le niveau génétique et apporte plus de garanties. La sélection des taureaux d’insémination prend en compte la qualité de la descendance. Ce mode de sélection est d'autant plus intéressant que l'héritabilité des caractères est faible, ce qui est le cas des aptitudes maternelles. Les taureaux subissent un parcours exigeant : accouplement raisonné, performances élevées au sevrage et en station et enfin tests sur la qualité de la descendance. A l'issue de ce parcours de sélection, seuls quelques taureaux sont agréés par an et par race “Aptitudes Bouchères” et/ou “Qualités Maternelles”. 

Acheter dans des élevages performants et en contrôle de croissance
La monte naturelle permet cependant de progresser si le choix du reproducteur est bien raisonné. Le contrôle des performances en ferme, de la naissance au sevrage, dans le cadre de la formule VA4, et la connaissance des généalogies permettent de disposer d'informations génétiques objectives sur les futurs reproducteurs. Ce sont les index IBOVAL. Leur valorisation au moment de l'achat d'un reproducteur permet de réduire les risques.La plupart des taureaux sont achetés à 12-18 mois directement chez le naisseur. La première des précautions est d'acheter un animal dans une exploitation qui adhère au contrôle de performance et dont le troupeau est connecté. Dans ces exploitations, l'acheteur trouvera les documents indispensables au choix d'un bon reproducteur. Le DEP (Dossier Etable Production) permet de consulter les poids et les croissances des broutards de l'élevage ainsi que leurs pointages et de repérer les mâles qui ont les meilleures performances au sevrage.Parmi ceux-ci, les veaux qui présentent des défauts d'aplomb ou de ligne de dos sont éliminés.Dans le BGTA (Bilan Génétique du Troupeau Allaitant), l'acheteur vérifiera que l'élevage est bien connecté et s’assurera de son niveau génétique en appréciant les index moyens des ascendances maternelles et paternelles. Les informations sur la performance des broutards sélectionnés et sur les index IBOVAL des parents sont reprises sur le certificat de performances. Les acheteurs peuvent se le procurer auprès du vendeur ou de l'organisme Bovins Croissance. Pour en savoir plus sur le père et la mère du futur taureau, l’acheteur demandera à consulter les FIT (Fiche Individuelle Taureau) et FIVA (Fiche Individuelle Vache). Sur la FIVA, l'acheteur retrouvera les performances des veaux de la mère et sur la FIT des informations sur le nombre de produits du père. Le veau retenu sera de préférence issu d’un taureau d'insémination et produit par l’une des meilleures vaches du troupeau.Pour aider les producteurs dans cet acte d’achat, les Bovins Croissance proposent un appui technique. Par ailleurs, pour connaître les taureaux proposés à la vente dans la région ou les régions voisines, il est possible  d’organiser la recherche en se connectant à  www.genival.com (encadré).

L’achat en station sécurise l’approche
Il est plus sécurisant  d’acheter un taureau à la sortie des stations d'évaluation. Toutes les races disposent de stations dans lesquelles les performances des mâles sont mesurées pendant plusieurs mois et dans des conditions identiques. Ces mâles auront été préalablement sélectionnés sur leurs ascendances et leurs performances au sevrage en élevage. Ce circuit permet de préciser le potentiel de croissance des mâles et offre aux acheteurs, en un même lieu, un large choix et des garanties sanitaires solides. L'autre piste est d'acheter un taureau évalué sur descendance en ferme après plusieurs saisons de monte. Les index IBOVAL sur la fiche individuelle taureau sont alors une source d'information supplémentaire.

Des garanties sanitaires
La monte naturelle n'est pas sans risque au niveau des affections génitales et plus globalement peut conduire à la perte des acquis sanitaires de l'élevage. C'est pourquoi, il est impératif de faire les contrôles à l'introduction et d’effectuer une quarantaine sanitaire. De plus, la signature d'un Billet de Garantie Conventionnelle relatif à d'autres infections (BVD, paratuberculose, néosporose,…) permet de retourner au vendeur les animaux non conformes.
Un nouvel outil disponible en Normandie : www.genival.com
Cet outil internet met en relation les vendeurs et acheteurs de reproducteurs allaitants.Il permet aux vendeurs d’inscrire les taureaux reproducteurs proposés à la vente (abonnement annuel de 40 € HT) et aux acheteurs (accès libre) de sélectionner les taureaux qui correspondent à la “perle rare” recherchée. Les reproducteurs proposés à la vente sont inscrits Herd-Book, issus d’élevages en contrôle de performance : VA 4 actif et connectés. Ils présentent les garanties sanitaires légales, répondent à des critères d’indexation minimum et ont  des performances au sevrage minimum.En quelques clics, l’acheteur accède aux listes des taureaux disponibles à la vente en sélectionnant la race, les départements et la date d’inscription.Le site fournit pour les taureaux sélectionnés : - le nom et les coordonnées du vendeur ;- la date de naissance et la qualification des taureaux mis en vente ;- la généalogie avec les index père et mère, les performances du veaux à 120 et 210 jours et les pointages.Le site permet aussi de consulter les taureaux d’insémination (accès gratuit).GENIVAL est un outil développé par le GIE élevage des Pays de la Loire. Il couvre les départements des Pays de la Loire, les Deux-Sèvres et, depuis le début de l’année 2013, la Haute et Basse-Normandie grâce au concours financier du CIRLVBN et de PROLAIVIA.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui