L'Agriculteur Normand 09 mars 2014 à 08h00 | Par marie-laurent dubreuil chambre d’agriculture de l’orne

Emploi-Formation - Bilan de compétences : 24 heures pour être acteur de son projet professionnel

Vous êtes agriculteurs ou salariés agricoles et vous vous posez des questions par rapport à votre avenir professionnel : est-ce que ce métier est celui dans lequel je veux finir ma carrière ? Quelles sont les possibilités de réorientation de mon parcours professionnel ? Quelles compétences je peux faire valoir sur le marché du travail ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le bilan de compétences peut être un moyen de répondre à vos questionnements et de vous lancer dans un projet professionnel réfléchi en fonction de votre personnalité, de vos envies et des possibilités offertes par le contexte dans lequel vous vous situez : situation géographique, mobilité possible, cadre familial…Le bilan de compétences, malgré les idées reçues, n’aboutit pas toujours à un changement de travail ou de métier pour la personne. En effet, il peut aboutir à se remotiver sur l’emploi dans lequel on est : la personne aura exploré d’autres pistes qui l’auront fait revenir au final au métier dans lequel elle est. Dans ce cas, elle se sentira remobilisée sur son poste car elle saura ce qui lui plait dans ce travail ou ce qu’elle souhaite développer pour s’y sentir réellement bien.Lorsque le bilan de compétence abouti à un projet de changement d’entreprise, il facilite les recherches d’emploi car la personne aura tous les éléments pour réaliser son CV, sa lettre de motivation et pour savoir argumenter ses motivations lors d’un entretien d’embauche. Enfin le bilan peut aboutir à un projet de réorientation professionnelle plus ambitieux avec nécessité de se former à un autre métier. Dans ce cas la personne est accompagnée sur le choix de la formation et les financements possibles.

A quoi sert un bilan de compétences

L’objectif du bilan est d’établir un projet professionnel réaliste par rapport à soi, à ses possibilités, à son contexte personnel et au marché du travail. Il permet un regard sur son parcours professionnel et un regard sur soi. Il s’agira notamment d’investiguer ses aptitudes et ses motivations pour faire ressortir le type d’activités favorites ou les éléments importants pour soi dans le travail comme par exemple le fait d’être en contact avec des personnes, l’autonomie, la prise de responsabilité, le travail à l’extérieur, le travail de réflexion…Ce diagnostic a pour but d’éclairer la personne sur ses priorités professionnelles pour pouvoir ensuite élaborer un projet cohérent avec ces dernières.Un temps sera aussi consacré à lister ses compétences pour réaliser son “portefeuille de compétences” à partir des activités réalisées dans ses différentes expériences professionnelles. Ce dernier est utile pour réaliser ensuite un CV ou une lettre de motivation, ou un dossier VAE (validation des acquis de l’expérience).Cette analyse servira de base à la personne pour se positionner dans son environnement professionnel et sur le marché de l’emploi et pour vérifier si le projet qu’elle envisage est réaliste.Enfin, ce travail peut aider la personne à faire le point sur ses atouts professionnels en vue de négocier un emploi, une progression dans son poste et/ou une formation.


Comment se déroule le bilan de compétences

Le bilan de compétences est une prestation  qui consiste en des rendez-vous individuels de 2 à 3 heures qui s’échelonnent au maximum sur une durée de 24 heures. Ces différentes séances contiennent des entretiens individuels, des passations et des restitutions de tests, des recherches documentaires…Le bilan apporte un regard extérieur sur son parcours. C’est un temps privilégié pour faire le point, poser les choses, évaluer ce qui a marché ou pas, ce que la personne aime ou non dans son travail, ce qu’elle souhaite garder ou pas…Plus la personne est impliquée et volontaire dans son bilan, plus ce dernier sera efficace. Le bilan doit être une réelle démarche personnelle et non pas quelque chose d’imposer.Faire un bilan demande un investissement personnel et un engagement. La personne est actrice de son bilan. Entre les séances, elle est amenée à réfléchir sur son parcours, ses motivations, ses compétences, son expérience acquise. Elle doit aussi effectuer des recherches documentaires sur les différents métiers et/ou réaliser des entretiens auprès de professionnels afin de confronter ses représentations de métier à la réalité du travail vécu par ces personnes.


Le bilan de compétences est défini par la loi

Le bilan de compétences, est un dispositif de formation cadré par la loi. Les prestataires, réalisant ces prestations, sont habilités pour le faire et sont souvent des psychologues du travail. Le bilan doit comprendre trois phases.Une phase préliminaire où le prestataire doit présenter la démarche et analyser la demande de la personne. Ce moment du Bilan est important car il s’agit aussi de la prise de contact et permet de s’assurer que le courant passe bien avec la personne qui vous accompagnera.Une phase d’investigation permettant à la fois de mieux se connaître, de repérer ses motivations, intérêts et compétences, de faire le point sur ses possibilités d’évolutions professionnelles, et de s’informer sur des métiers susceptibles de correspondre. C’est une phase d’ouverture où tous les projets sont possibles, il ne faut rien mettre de côté pour ensuite pouvoir faire un choix en fonction de soi et de son contexte.Une phase de conclusion qui permet de synthétiser les résultats, de recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation du projet retenu et de prévoir les principales étapes de sa mise en œuvre.Le bilan donne lieu à la rédaction d’un document de synthèse. Les prestataires de bilan sont soumis au code de déontologie basé sur la confidentialité des informations.


Quelles démarches effectuer et quels financements possibles

Le VIVEA fonds de formation pour les exploitants agricoles  et le FAFSEA fonds de formation pour les salariés agricoles financent les bilans de compétences. Dans les deux cas, il est nécessaire de réaliser les démarches en amont du démarrage du bilan. Les prestataires de bilan de compétences connaissent les procédures à suivre et réalisent souvent ce suivi avec vous.- Si vous êtes salarié et que vous avez un projet de bilan de compétences, vous pouvez contacter la délégation FAFSEA Normandie au 02 32 56 04 12 ou par mail : normandie@fafsea.com- Si vous êtes agriculteur et que vous avez un projet de bilan de compétences, vous pouvez contacter la délégation VIVEA Nord Ouest au 03 22 33 35 60.

Pour tous renseignements

- Chambre régionale d’agriculture Normandie - Céline Marochin - 02 31 47 22 84

- Chambre d’agriculture du Calvados - Fabrice Renard - 02 31 70 25 38

- Chambre d’agriculture de la Manche - Isabelle Bennehard - 02 33 79 43 80

- Chambre d’agriculture de l’Orne - Marie-Laurent Dubreuil - 02 33 31 48 12

- Chambre d’agriculture de l’Eure - Chantal Varagnac - 02 32 28 73 85

- Chambre d’agriculture de Seine-Maritime - Madeline Nicolas - 02 35 59 47 64.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui