L'Agriculteur Normand 13 mars 2012 à 16h50 | Par T.Guillemot

Equipement - Un groupe de fauche de 9 m dans la Manche

L’entreprise de travaux agricoles Bernard Doguet (Ste-Colombe/50) vient de s’équiper d’une faucheuse DISCO 9100 de chez Claas.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec cet équipement, le débit de chantier peut atteindre 9 ha/h. Prudent, Bernard Doguet avance 5 à 6 ha dans les parcelles du Cotentin.
Avec cet équipement, le débit de chantier peut atteindre 9 ha/h. Prudent, Bernard Doguet avance 5 à 6 ha dans les parcelles du Cotentin. - © CLAAS
Entre Bernard Doguet(1) (entrepreneur de travaux agricoles à St-Colombe dans le centre Manche depuis 1986) et l’herbe, c’est une longue histoire. Il a été l’un des premiers dans la région à s’équiper d’une remorque autochargeuses et tient à garder une longueur d’avance dans la chaîne verte. C’est pourquoi il vient d’investir dans un groupe de fauche Claas Disco 9000 : 9 mètres de largeur de coupe. Un équipement que devrait lui livrer SM3 dans quelques jours.
“Pour récolter par exemple un ray-grass dérobé dans de bonnes conditions avant l’implantation du maïs, ce type de matériel est particulièrement adapté”, juge Bernard Doguet.Débit 
de chantier, respect du fourrage et de la structure du sol, besoin d’une courte fenêtre météo (...), autant d’arguments qui pèsent.
“Pour récolter par exemple un ray-grass dérobé dans de bonnes conditions avant l’implantation du maïs, ce type de matériel est particulièrement adapté”, juge Bernard Doguet.Débit de chantier, respect du fourrage et de la structure du sol, besoin d’une courte fenêtre météo (...), autant d’arguments qui pèsent. - © TG
Tirer le plus gros profit de l’herbe
Argument développé par notre entrepreneur auprès des agriculteurs : “tirer le plus gros profit de l’herbe. Avec cet équipement, je réalise trois opérations en un seul passage : faucher, conditionner et regrouper l’ensemble du fourrage en un andain unique”. La parcelle coupée le lundi peut être récoltée le mardi. La fenêtre de tir météo gagne en souplesse. Bernard Doguet privilégie ainsi la qualité. Un chantier rapide qui peut se répéter régulièrement durant la saison de pousse. “Cela permet de récolter plus souvent une herbe plus jeune et donc de meilleure valeur alimentaire”, insiste-t-il.
Un tracteur de 200 cv est nécessaire. A raison de 10 km/h, le débit de chantier peut avoisiner les 9 ha/h. Mais prudent et tenant compte du parcellaire local, notre entrepreneur vise 5 à 6 ha/h. “A chacun de faire son calcul”, conclut Bernard Doguet.
(1) : Bernard Doguet est membre d’EDT (Entrepreneurs
des Territoires) Normandie. Pour tout renseignement
concernant le syndicat des ETA,
vous pouvez contacter
le 02 33 79 33 72.
Mail : contact@edtnormandie.com
Site : edtnormandie.com
Pas de terre
Toute la gamme Disco (2,60 à 14 m de largeur de coupe) est équipée du lamier P-Cut. La forme spéciale (tunnel) de sa partie inférieure évite d’incorporer de la terre au fourrage. L’effet tunnel permet l’évacuation de la terre sous le lamier et un auto-nettoyage grâce aux chaumes. La coupe est parfaite et la repousse homogène.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui