L'Agriculteur Normand 11 septembre 2018 à 17h00 | Par Estelle Désillière

Face aux risques, les élus sont à l’unisson

Devant les risques qui touchent l’agriculture (changement climatique, volatilité des prix, risques sanitaires), les acteurs du monde agricole s’unissent et proposent une journée de sensibilisation aux agriculteurs pour comprendre, agir et anticiper les risques. Elle se déroulera le mardi 25 septembre, à l’amphithéâtre du Crédit Agricole de Normandie, à Caen.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les différents acteurs du monde agricole s’unissent pour l’agriculture et organisent une journée de prévention des risques, mardi 25 septembre, au Crédit Agricole de Normandie. DR
Les différents acteurs du monde agricole s’unissent pour l’agriculture et organisent une journée de prévention des risques, mardi 25 septembre, au Crédit Agricole de Normandie. DR - © ED

llll Ça n’aura échappé à personne, et encore moins aux agriculteurs : le dérèglement climatique est bel et bien une réalité. L’année 2018 n’a pas été épargnée. « Les pluies diluviennes du mois de juin, atteignant 100 mm/h à certains endroits, suivies d’une sécheresse en juillet et en août ont fortement impacté les exploitations normandes », déplore Jean-Louis Belloche, président délégué pour l’économie des Chambres d’agriculture de Normandie. L’herbe manque et les rendements sont faibles. Dans le même temps, les agriculteurs sont davantage exposés à la volatilité des marchés. Face à ces difficultés, les Chambres d’agriculture de Normandie, le Crédit Agricole de Normandie et le Crédit Agricole Seine-Normandie, Groupama Centre Manche, la FRSEA Normandie, les Jeunes Agriculteurs Normandie, les MSA de Normandie, Coop de France Normandie, avec le soutien financier de la Région, jugent fondamental de sensibiliser les agriculteurs aux options qui leur permettraient de sécuriser leurs exploitations. « Nous organisons, en partenariat, une journée pour comprendre, anticiper et agir face aux risques en agriculture. Elle se déroulera le mardi 25 septembre de 9h30 à 16h30, au Crédit Agricole de Normandie d’agriculture », révèle Jean-Louis Belloche. C’est une première au niveau régional.

Programme de la journée
La conférence se déroulera en deux temps. « Le matin sera principalement axé sur l’assurance-récolte avec des explications sur son fonctionnement. S’en suivra une table ronde avec tous les acteurs du monde agricole sur le thème « l’assurance-récolte : faire le premier pas ». Les participants pourront retrouver, au moment du repas, les offres concrètes proposées par les différentes organisations présentes. L’après-midi portera davantage sur la gestion des risques. L’objectif est d’anticiper la future évolution de la PAC et d’évoquer les outils qui peuvent aider les agriculteurs à lisser leurs revenus », explique Céline Vincent du Crédit Agricole de Normandie. Cette journée est préparée en synergie par tous les acteurs du monde agricole. « Aujourd’hui nous nous unissons pour l’intérêt général de l’agriculture et non pas pour celui de nos entreprises », affirme Fabienne Ferey, de Groupama Centre Manche. 

Prévenir plutôt que guérir
L’organisation de cette journée part d’un constat : trop peu d’agriculteurs bénéficiant de la PAC prennent une assurance récolte. « Le département de l’Eure est le plus en pointe avec (seulement) 30 % de souscriptions. C’est une région céréalière et dépendante du climat. Beaucoup plus d’exploitants devraient être assurés pour faire face à de potentielles baisses de rendements, comme cette année », souligne Michel Lafont, chargé d’études économiques à la Chambre d’agriculture de Normandie. Conséquences : les mauvaises récoltes entraînent des trous dans la trésorerie des agriculteurs, qui mettent en péril certaines exploitations. « Au travers de notre action sociale, nous accompagnons des agriculteurs en difficulté. Malheureusement, on constate souvent que ces situations auraient pu être évitées, anticipées », ajoute Sylviane Pralus, présidente de la MSA Côtes-Normandes. Pourtant les risques sont de plus en plus importants et touchent toutes les productions. « Ça fait trois années consécutives que la Normandie est touchée par des changements climatiques. En 2018, même la Manche, souvent épargnée à l’habitude, a subi une sécheresse. Le système des exploitations doit désormais s’adapter à ces nouvelles conditions.  Nous devons accompagner les agriculteurs de demain à prendre en compte les évolutions climatiques mais aussi financières avec la volatilité des marchés », enchaîne Anne-Marie Denis, présidente de la FDSEA de l’Orne.

Tous unis
Les discours des représentants des acteurs du monde agricole vont tous dans le même sens : s’unir pour l’avenir de l’agriculture. Pour Alexis Portheault de Coop de France Normandie « il est important que nous parlions tous d’une même voix pour sécuriser au mieux le revenu des agriculteurs et des adhérents ». Pour tous, l’union est essentielle pour assurer l’avenir de la profession. « Le syndicalisme seul ne peut rien faire. Nous devons travailler ensemble, avec les différents acteurs, et continuer de donner la priorité à la construction d’une agriculture viable pour la transmettre aux générations futures », conclut Anne-Marie Denis.

Pratiques :
« Risques en agriculture : comprendre, anticiper, agir »
mardi 25 septembre de 9h30 à 16h30, amphithéâtre du Crédit Agricole de Normandie, 15 esplanade Brillaud de Laujardière, Caen.
Inscriptions obligatoires :
02 31 47 22 62
Repas gratuit

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui