L'Agriculteur Normand 30 janvier 2015 à 08h00 | Par Magali LAMBERT Réseau Circuits courts et agritourisme des chambres d’agriculture de Normandie

Faciliter l’achat par les clients avec la commande en ligne

Magasins de producteurs, distributeurs automatiques, livraison de paniers, les modes de commercialisation de produits locaux se sont multipliés ces dernières années rendant l’offre plus accessible auprès des consommateurs. Avec internet, la commande en ligne rend ces produits encore plus accessibles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec internet, la commande en ligne rend ces produits encore plus accessibles.
Avec internet, la commande en ligne rend ces produits encore plus accessibles. - © CA NORMANDIE

Plusieurs producteurs se sont lancés dans l’aventure ces dernières années : vente directe de viande en caissette ou au détail, paniers de fruits et légumes mais aussi produits laitiers, toute la gamme de produits locaux peut être commandée sur internet.

Comment ça marche ?

Différents systèmes peuvent être envisagés. La solution la plus simple est de mettre en place un bon de commande ou un formulaire sur son site internet. Souvent c’est un fichier conçu sur word ou excel qui est envoyé par mail aux clients, mais ce type de fichier n’est pas toujours compatible d’un ordinateur à l’autre et tous les clients ne seront pas en capacité d’ouvrir ce fichier. L’alternative peut être de convertir ce fichier en pdf (format lisible sur tous les ordinateurs) mais si il n’est pas conçu sous forme de formulaire, le client devra imprimer le document pour pouvoir le compléter avant de le renvoyer au producteur, démarche lourde qui peut décourager le client. L’idéal est donc de faciliter l’acte d’achat pour le consommateur avec la mise en place d’un formulaire où le client coche ou renseigne la quantité des produits qu’il souhaite commander. Le récapitulatif de la commande est ensuite enregistré ou transmis par mail au producteur. Le paiement s’effectue en général à réception de la commande, au risque que le client ne se sente pas suffisamment engagé et ne vienne pas retirer sa commande.

La boutique en ligne, une solution professionnelle

La solution la plus aboutie est de mettre en place un site ecommerce ou une boutique en ligne. Chaque produit est détaillé avec un descriptif et est calibré dans une unité de commercialisation (unité, poids, litrage) pour afficher un prix au consommateur. La boutique permet également d’affecter un stock à chaque produit et ce stock se met à jour au fur et à mesure des commandes. On peut aussi y paramétrer plusieurs modes de retrait (retrait à la ferme ou dans des points relais, livraison auprès du client par colissimo ou transporteur), le tarif pouvant être calculé en fonction du poids, du montant de la commande ou de la zone géographique de livraison. Vient enfin le paiement en ligne qui finalise la commande. Différents prestataires peuvent vous proposer une solution ecommerce, il faudra bien étudier les fonctionnalités disponibles, la facilité de prise en main et le tarif. Le réseau des Chambres d’agriculture s’est doté d’un outil spécifiquement dédié aux producteurs fermiers “Mes Produits en Ligne”.

Avec la commande en ligne, je vais gagner du temps et de conquérir de nouveaux clients

La vente en ligne ne s’improvise pas, après avoir bien défini votre projet de commercialisation (cible de clients, gamme de produits, modes de livraison), vous devrez, au démarrage, consacrer un temps important au calibrage et à la saisie de chaque produit. Il faudra ensuite traiter les commandes enregistrées sur le site, ce qui pourra vous faciliter le travail : vous connaissez le nombre de produits à prévoir à l’avance et vous savez à quel moment le client viendra chercher sa commande.  Mais pour qu’une boutique en ligne fonctionne, il faut générer du trafic sur son site : le référencement du site (sa capacité à être affiché par les moteurs de recherche) est un point essentiel. Et si vous voulez fidéliser votre clientèle, la mise en place d’une campagne emailing (envoi en nombre de mails commerciaux) s’avère indispensable. Un temps important devra donc être consacré à la mise à jour du site et à l’animation commerciale.Mais avec ce mode de commercialisation vous vous adressez surtout à une clientèle pressée, soucieuse toutefois de la qualité des produits qu’elle commande. Si la gamme de produits que vous proposez n’est pas assez large, ils devront compléter leurs achats auprès d’autres producteurs et multiplier les lieux de retrait. Il peut donc être opportun de s’allier avec d’autres producteurs pour former une boutique collective ou prévoir de l’achat-revente.

4 drive fermiers ouverts en Normandie

3 démarches collectives : - Goutez fermier dans la baie du Mont-Saint-Michel, ouvert en septembre 2013.- Drive fermier du Pays d’Auge, ouvert en mars 2014.- Drive fermier d’Alençon, ouvert en octobre 2014.Et une démarche individuelle : la cueillette d’Octeville (près du Havre).

Drive fermier de Noël, une opération test dans le Calvados

L’opération “Drive de Noël” a été mise en place du 27 novembre au 19 décembre 2014. S’appuyant sur la boutique Drive fermier du Pays d’Auge, un point de retrait s’est ouvert pendant cette période à Hérouville-Saint-Clair, au siège de la Chambre d’agriculture. Les producteurs du Pays d’Auge ont invité 12 producteurs du réseau Bienvenue à la Ferme sur la boutique et ont ainsi pu élargir l’offre avec de nouveaux produits.Les consommateurs de la région caennaise ont pu découvrir ce nouveau mode d’achat “100 % local” et la communication réalisée autour de ce “Drive fermier de Noël” a permis de conquérir 38 nouveaux clients. Les ventes ont été “boostées” permettant ainsi de doubler le chiffre d’affaires global pendant la période des fêtes. Les commandes ont concerné autant les producteurs à l’initiative du drive que les producteurs invités. Une enquête est actuellement réalisée pour connaître l’avis des consommateurs sur ce mode d’achat, plus particulièrement sur Hérouville St-Clair, et des réunions de bilan vont être organisées avec les producteurs pour savoir quelle(s) suite(s) apporter à cette belle opération…


Vous songez à une solution de commande en ligne, le réseau des Chambres d’agriculture peut vous accompagner
Formation sur une journée “Vendre ses produits sur internet”Pour comprendre les enjeux de la vente sur internet, choisir la solution adaptée (bon de commande/ eboutique) et évaluer la rentabilité de ce mode de commercialisation.
- Le mardi 17 février 2015 à Bois-Guillaume (près de Rouen - 76).

-Le mardi 28 avril 2015 à Saint-Lô (50).

Renseignements et inscriptions au 02 35 59 47 70 pour Rouen ou au 02 33 06 49 91 pour Saint-Lô.
D’autres formations ou solutions d’accompagnement sont également possibles, contactez le conseiller circuit court de votre département.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui