L'Agriculteur Normand 28 août 2012 à 11h00 | Par e.charon

FDSEA 50 et la Chambre d'Agriculture - RTE refuse de les recevoir

A l’occasion de son passage dans la Manche, la FDSEA et la Chambre d’Agriculture avaient demandé à Dominique Maillard, président du directoire de RTE de les recevoir, même une demi-heure, pour faire un point d’ensemble sur la THT. Celui-ci a refusé.Pascal Férey vient de lui envoyer un courrier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pascal Férey, président de la FDSEA 50, “le bon vieux temps où le paysan ôtait son chapeau devant le noble qui piétinait ses récoltes est plus que révolu”.
Pascal Férey, président de la FDSEA 50, “le bon vieux temps où le paysan ôtait son chapeau devant le noble qui piétinait ses récoltes est plus que révolu”. - © ec
“C'est avec amertume que je prends acte de votre refus et ne peux que regretter vivement que vous ne jugiez pas digne de votre temps une rencontre avec les représentants de la profession.Depuis le début du projet de THT, la FDSEA a agi de manière mature et responsable pour concilier au mieux l'intérêt public et l'impact sur l'activité agricole. Il aurait été bien plus simple et confortable pour nous de rejoindre le camp des opposants. Encore aujourd'hui, nous sommes accusés à tort de collaborer avec RTE et de taire des informations capitales ayant trait à la santé publique et animale, en ce qui concerne le cas des élevages sous la THT existante. Monsieur le Président, vos lignes très haute-tension passent sur des territoires qui ne sont pas les vôtres. Vous semblez considérer que vous pouvez vous affranchir de cette politesse élémentaire qui est d'écouter ceux qui doivent vivre avec vos lignes pour entendre les problèmes posés. Permettez-moi de vous rappeler que le bon vieux temps où le paysan ôtait son chapeau devant le noble qui piétinait ses récoltes est plus que révolu.”

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui