L'Agriculteur Normand 08 octobre 2019 à 17h00 | Par Julie Pertriaux

FDSEA et JA de l'Orne tractent leurs angoisses

Mardi 8 octobre, la FNSEA et JA ont lancé un appel à mobilisation, sur le mot d'ordre : « France veux-tu encore de tes paysans ? » Dans l'Orne, une trentaine de personne a participé au rassemblement, à Argentan.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© JP)  © JP  © JP  © JP  © JP  © JP  © JP

Sur le rond-point de l'aire du pays d'Argentan, croisement A 88 et D 924, une trentaine d'agriculteurs a monté une tente, mardi 8 octobre. Les exploitants ont répondu à l'appel national des syndicats FNSEA et JA. Sous une pluie continue, de 11h30 à 12h30, par groupes de quatre, ils ont arrêté les voitures à trois cédez le passage du rond-point. Trois raisons à leur mobilisation : l'agribashing, les traités de libre-échange et la surtransposition des lois européennes en France. « Bonjour madame, on se demande si la France veut encourager ses paysans, a interpellé Marc Gégu, secrétaire général de la FDSEA en tendant un tract à la conductrice. On dénonce les violences contre les paysans dans leurs champs, les intrusions dans les élevages. » Le syndicaliste voit dans ce barrage filtrant un moment pour « discuter en tête à tête avec les citoyens ». Même rapide, sans blocage ni braquage des passants.

 

« Bon courage »

Les voitures ont défilé, en flux continu. Des conducteurs se sont même spontanément arrêtés, ont baissé leurs fenêtres et tendu le bras pour récupérer le tract. Et sont souvent repartis en lançant « bon courage » aux agriculteurs. De l'autre côté du rond-point, Alexis Graindorge, président de JA 61, a averti contre les traités de libre-échange Ceta et Mercocur, « la nourriture qui vient de l'étranger » et « les normes qui augmentent », les deux autres axes de mobilisation. Un chauffeur de poids lourd, qui venait de traverser le rond-point, a ouvert sa fenêtre et brandi son tract : « vous avez raison, ne lâchez pas le morceau ! » Une formule que pourraient bien suivre les syndicats si le gouvernement reste sourd à la détresse de la profession.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui