L'Agriculteur Normand 05 avril 2011 à 12h36 | Par e.charon

Forestiers privés Calvados-Manche - Acteurs de l’environnement

Charles Leclerc de Hauteclocque, président du syndicat des forestiers privés du Calvados et de la Manche, n’a pas fait dans la dentelle, samedi dernier à Saint-Lô, lors de l’assemblée générale, pour défendre la profession face à une centaine d’adhérents présents (le syndicat en compte 240). « La gestion des surfaces boisées de Normandie s’assimile à un art délicat, du fait des unités de transformation d’une part et de certains évènements naturels ». Sur la construction de la 400 000 volts, découlant de l’EPR de Flamanville, le président s’insurge sur un fait : sans la mobilisation du syndicat, RTE aurait imposé aux propriétaires forestiers ses conditions. « Nous avons 180 exploitants touchés, à divers degrés, sur le parcours. Notre position a toujours été claire : le passage de cette ligne doit impacter le moins possible nos adhérents, tout en obtenant une juste compensation ».

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Charles Leclerc de Hauteclocque, “la gestion des surfaces boisées est un art délicat”.
Charles Leclerc de Hauteclocque, “la gestion des surfaces boisées est un art délicat”. - © ec

La suite dans votre prochaine édition

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui