L'Agriculteur Normand 13 novembre 2019 à 10h00 | Par T.Guillemot

Glyphosate : rien dans les urines, rien dans le blé

llll La peur du glyphosate est irrationnelle, sans fondement scientifique. Nous en avons une preuve supplémentaire aujourd’hui. Ils sont trois, Xavier, Geoffroy et Bertin. Trois céréaliers de la plaine de Caen. Il y a quelques mois, ils étaient les premiers agriculteurs utilisateurs de glyphosate à tester eux aussi leur urine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
S’ils n’ont pas de glyphosate dans leur urine, restait à savoir si la molécule est présente dans le blé qu’ils cultivent. Bertin , Geoffroy et Xavier, ont fait analyser leur blé par un laboratoire indépendant. Résultat au minima : 3000 fois inférieur à la limite maximale autorisée. DR
S’ils n’ont pas de glyphosate dans leur urine, restait à savoir si la molécule est présente dans le blé qu’ils cultivent. Bertin , Geoffroy et Xavier, ont fait analyser leur blé par un laboratoire indépendant. Résultat au minima : 3000 fois inférieur à la limite maximale autorisée. DR - © DR

Le verdict était venu d’un Centre Hospitalier Universitaire français :
ils ont un taux de présence glyphosate et AMPA non détectable inférieur à 0,4 ng/millilitre.
S’ils n’ont pas de glyphosate dans leur urine, restait à savoir si la molécule est présente dans le blé qu’ils cultivent.
Xavier, Geoffroy et Bertin ont fait analyser leur blé par un laboratoire indépendant.
Résultat au minima : 3000 fois inférieur à la limitemaximale autorisée.
Pour la FDSEA du Calvados, ces résultats sont le fruit d’une utilisation raisonnée et rigoureuse des préconisations et prouvent le sérieux du travail des agriculteurs français. Les analyses sont venues confirmer ce que nos agriculteurs observent quotidiennement. De nombreux vers de terre dans leur sol qui prouvent la bonne santé de ce dernier.
Et si les citoyens positifs au glyphosate étaient en réalité des pisseurs de lessives ?

- © TG

L’AMPA (métabolite du glyphosate) : deux origines

- Agricole comme métabolite du glyphosate ;
- Non agricole, comme métabolite des aminométhylène-phosphonates, utilisées dans les détergents et les lessives.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui