L'Agriculteur Normand 14 mars 2017 à 08h00 | Par Estelle Désillière

« Gourmette » : Miss Normandie !

Ce week-end se tenait la quatrième édition de la Fête de la Normandie. Implantée à Argentan (61), c'est aussi l'occasion de promouvoir l'élevage, notamment la race Normande. La grande championne de cette année, c'est Gourmette, une belle vache de l'EARL Enjalbert, situé à Ferrières-la-Verrerie (61)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © ED

Pas moins de 140 animaux ont défilé samedi 11 et dimanche 12 mars, sur le champ de foire
d'Argentan. Concourant dans différentes catégories, les éleveurs normands ont présenté leurs animaux, et, à travers eux, la race Normande aux nombreux visiteurs. Le prix le plus attendu et convoité par les participants, celui de la grande championne, a été attribué à Gourmette. Pâturant dans les champs de l'EARL Enjalbert, cette belle bête de six ans a su séduire les juges. « C'est une très belle vache. Elle est très harmonieuse, et a de très beaux membres. Elle défile merveilleusement bien. Il faut féliciter les éleveurs qui ont très bien travaillé également », félicite Barbara Paris, juge et éleveuse de vaches normandes à La Cambe (14). André Enjalbert, un des trois associés de l'EARL avec sa femme Véronique et son fils Florent, est ravi de cette récompense. « Nous nous y attendions un peu, plus que pour les autres prix que nous avons reçus. Nous sommes très fiers, notre travail est récompensé. Cette vache est habituée aux concours, elle a fait le SPACE ainsi que le Salon de l'Agriculture à Paris. Elle n'est pas traitée différemment que le reste du troupeau, il faut juste l'habituer à marcher avec le licol ».

Changer d'air
Les concours sont avant tout un moment de partage et de convivialité entre les éleveurs. « Il n'y a pas de compétition entre nous, au contraire, c'est une ambiance bon enfant. Nous sommes avant tout des passionnés des concours, et évidemment, de vaches normandes. Venir aux concours, c'est un loisir, ça nous permet de laisser les soucis du quotidien l'instant d'un week-end. Les temps sont durs pour tout le monde, nous avons aussi besoin de souffler », affirme Laurent Buin, agriculteur à Saint-Martin-des-Pézerits. Malgré une conjoncture agricole morose, les amateurs de concours répondent toujours présents à la fête de la Normandie. « Ça fait du bien de tous se retrouver. Tout le monde s'entraide, nous comparons nos bêtes, c'est très convivial. Partager nos problèmes avec des personnes qui les comprennent c'est important. Nous sommes passionnés de concours, nous en faisons beaucoup au niveau local », explique Yves Bouvier, exploitant à Saint-Germain-de-Clairefeuille. Le week-end s'est achevé dans la bonne humeur. Une fois le concours terminé, tous les éleveurs se sont retrouvés pour partager le verre de l'amitié.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui