L'Agriculteur Normand 15 avril 2015 à 08h00 | Par Sandrine Bossière

Groupama Calvados : "nous sommes des préventeurs, pas seulement des assureurs"

Au cours de l'assemblée générale de la Fédération du Calvados, la présidente Fabienne Férey a mis en avant les jeunes, à la fois au sein du groupe mutualiste et au travers de la charte signée avec les Jeunes Agriculteurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

Groupama a été créée par des agriculteurs qui recherchaient des solutions d'assurance adaptées à leurs besoins bien spécifiques. La présidente de la Fédération du Calvados veut poursuivre dans cette voie tout en s'ouvrant notamment au monde associatif. Mais Fabienne Férey souhaite avant tout imposer le groupe mutualiste comme un acteur important auprès des pouvoirs publics. “Nous ne sommes pas uniquement des pauvres petits paysans qui travaillent la terre avec nos mains. Nous devons pouvoir être des partenaires afin de traiter d’égal à égal” martèle la présidente.

Réaffirmer l'identité mutualiste
C'est pourquoi elle insiste sur la formation des élus de la Fédération. “Cela fait l'objet d'un chantier important de refonte pour réaffirmer l'identité mutualiste”. Pour les jeunes administrateurs de la Fédération, deux nouveaux thèmes de formation sont proposés, tels que “Savoir parler de Groupama et le rôle et missions de l'élu départemental et présentation de la Caisse régionale”.

Une conjoncture difficile
Pour 2015, Pascal Loiseau, directeur général de Groupama Centre Manche, prévoit à nouveau “une conjoncture difficile”. Même si “on retrouve un peu de croissance”, son objectif premier reste bien de se développer pour rester le 1er assureur de l'agriculture, le 1er assureur des collectivités publiques et le 1er assureur en santé individuelle.
Pour se faire, il souhaite “fidéliser les sociétaires et leur offrir un service de plus grande qualité”. Et surtout pour les 40 % de clients qui n'ont qu'un seul contrat chez Groupama. “On peut progresser, proposer de les équiper de plusieurs produits” assure-t-il. Ainsi, il mise sur l'esprit novateur de ses équipes. “Nous devons anticiper les besoins de nos sociétaires, développer les applications sur le Net, les smartphones, des applications permettant d'avoir un accès direct avec un conseiller”. Mais dès qu'un sociétaire l'interpelle sur la notion de proximité, Pascal Loiseau promet que “les commerciaux sont là pour aller dans les exploitations”. Les élus des différentes caisses locales sont également “des atouts pour réussir sur le plan de proximité et améliorer notre rayonnement sur le territoire”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui