L'Agriculteur Normand 30 avril 2019 à 10h00 | Par J. Pertriaux

Intrusion : « surtout, rester calme et appeler les gendarmes »

lll Dimanche 14 avril, les associés du Gaec du Marchis, à Beaulieu (61), éleveurs de porcs dans l'Orne, repèrent quatre voitures qui se garent à proximité des bâtiments d'élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DJ

« Trois à quatre personnes descendent de chaque véhicule », témoigne Dominique Jouandet, l'un des associés. Les militants entrent dans un des bâtiments d'engraissement et essaient de « libérer » les porcs : l'association antispéciste Abolition Boucherie veut l'abolition de l'élevage. « Il faut garder son calme et appeler les gendarmes. Surtout rester calme et prendre du recul ! réagit Dominique Jouandet. Il faut les prendre en photo, relever leurs plaques d'immatriculation. » Et attendre les forces de l'ordre. La gendarmerie de Tourouvre est arrivée trente minutes après l'appel des éleveurs, juste après le départ des activistes.

« Mon frère Benoît a réussi à prendre l'un de leurs portables. » Le téléphone servait à filmer la scène. Les éleveurs ont donc posté cette vidéo, intégrale, sur les réseaux sociaux. « L'association a mis, sur sa page à elle, des photos où on voit les porcs dans le couloir. Alors, ils sont forcément serrés. Les gens sont manipulés. » La vidéo récupérée par les éleveurs s'appelle Surprise ! Elle est en libre accès sur la page Facebook No vegan - L'omnivore libre. Elle dure près de douze minutes. « Ces gens-là sont dans l'impunité. Nous éleveurs, mais aussi les abattoirs et l'ensemble de la filière, nous devons exiger que la loi soit respectée et les activistes condamnés. » Le matin, ils s'étaient introduits dans un élevage de volailles dans l'Eure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui