L'Agriculteur Normand 25 mars 2010 à 11h05 | Par Communiqué

JA de l'Orne - La filière laitière au cœur de la commission Lait JA Orne

Le 12 mars dernier, plus de 35 responsables cantonaux JA du dossier Lait se sont réunis pour faire un point sur la filière laitière. Bruno LEDRU, en charge du dossier à JA National, avait été invité pour l’occasion.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
.
. - © DR

Dans un premier temps, il a été question de la conjoncture, et des perspectives de prix, juste avant les négociations du second trimestre, lors desquelles, la Fédération Nationale des Industries laitières (FNIL) a demandé un alignement du prix du lait français sur le prix allemand, prétextant un manque de compétitivité.

 

Un seul mot décrit cette position : Intolérable !!!!

La commission est également revenue sur la décision actée de 1 % de franchise de remboursement de pénalité. Rappelons que JA National s’était positionné il y a quelques mois pour le double 0 % afin de maîtriser les volumes. L’objectif de cette franchise visant à éviter de jeter le lait de fin de campagne et à donner un peu de trésorerie.

En parlant maîtrise des volumes, certains pays comme l’Allemagne, ont eu une position différente de la France avec une hausse de leur production. Nous voyons aujourd’hui le résultat : un différentiel de + 37 €/1000 L en faveur de la France par rapport à l’Allemagne sur le prix annuel 2009.

Concernant l’avenir de la filière, deux choses sont d’ores et déjà actées :

- la fin des quotas au 31 mars 2015

- l’augmentation de 1 % du quota/an jusqu’en 2015

Aujourd’hui il est clair, que les quotas ne servent plus à rien, avec notamment les mécanismes d’intervention qui ont baissé.

Il est donc nécessaire de réfléchir à un autre système. C’est là que le projet JA trouve tout son intérêt pour la pérennité de la filière.

Il s’agit maintenant de définir quel contrat nous souhaitons. Répétons-le, cette contractualisation devra être collective via une organisation de producteurs.

Mettre d’accord les différentes régions entre elles, ne sera pas chose facile, mais sera nécessaire afin d’obtenir une position commune ; et de la défendre auprès des autres acteurs de la filière et des pouvoirs publics.

Pour faire avancer le dossier, le rôle du syndicalisme sera de réunir les groupements de producteurs, et les faire échanger entre eux.

Ces sujets d’actualité ont laissé place ensuite aux élections pour le mandat 2010/2012.

C’est Cédric Bérard, installé sur le canton de Bazoches, qui succède à Stanislas Delabasle, à la tête de la commission. Stanislas étant atteint par la limite d’âge.

Jérôme Leroux (canton d’Argentan), Jean-Marie Hoorelbeke (canton de La Ferté Fresnel), Nicolas Savary (canton de La Ferté Macé), et Cyril Fiault (canton de Domfront) ont été élus suppléants.

C’est maintenant à la nouvelle équipe de poursuivre la réflexion sur l’après quota, et de porter la voix de l’Orne au niveau régional et national

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui