L'Agriculteur Normand 12 mars 2010 à 16h42 | Par E.Charon

JA Manche - L'après-quota en question

Dernière assemblée générale pour Samuel Legoupil qui passera la main lors du prochain conseil d'administration, jeudi 17 mars. L'AG, elle, a été placée sous le signe de l'après-quota. Un chiffre à retenir, selon Jean-Pierre Carlier (économiste), "il ne devrait rester en France, à l'horizon 2022, que 25 000 exploitations laitières contre 90 000 actuellement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Samuel Legoupil, président des JA 50, passera la main le jeudi 17 mars lors du prochain conseil d'administration.
Samuel Legoupil, président des JA 50, passera la main le jeudi 17 mars lors du prochain conseil d'administration. - © EC

Lors de cette ag se déroulant à St-Lô, vendredi après-midi, les JA ont mis en exergue leurs attentes et problèmes dans un contexte laitier mouvementé. Reste que pour l'après-quota, la Basse-Normandie qui a fortement évolué depuis 10 ans, au point de dépasser la moyenne nationale par exploitation, semble avoir des atouts. Jean-Pierre Carlier, économiste, a cependant appelé à la prudence des transformateurs dans le grand-Ouest, notamment dans le cadre du rachat d'Entremont par Sodiaal, "il faut absolument éviter l'accident "ULN"..."

La suite dans votre prochaine édition

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui