L'Agriculteur Normand 28 juin 2016 à 08h00 | Par Sandrine Bossière

Jardins de Normandie : les légumes seront de la fête

L’AOP Jardins de Normandie sera présente sur l’espace dédié au monde agricole au Mont-Saint-Michel lors de la première étape. Mais elle sera également présente à Créances, terre de la carotte Label rouge. Rencontre avec un des producteurs, Philippe Jean.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

Philippe Jean est installé depuis 1980 sur une exploitation qu’il a créée. Avec son épouse, il a fait évoluer sa petite exploitation De 6 ha, ils l’ont multiplié par plus de dix. Carottes, poireaux, céréales restent les principales productions. Et la particularité des producteurs, réunis sous les Jardins de Créances, une filiale de GPLM (Groupement de producteurs de la Manche), consiste à rester des expéditeurs individuels. Même si 20 % des apports en poireaux notamment sont contractualisés, les producteurs tentent de rester maitres de leur avenir.


Trois personnes intronisées
Un avenir sur lequel ils veulent communiquer, notamment auprès des spectateurs du Tour de France. L’étape étant de passage par Créances, la confrérie des « Mouögeous d’carottes de Crianches » avec le concours d’Agrial, le GPLM et le syndicat des producteurs indépendants, différentes animations seront proposées sur une parcelle mise à disposition par Philippe Jean, à l’entrée de la commune. « Trois personnalités du Tour de France devraient être intronisées à l’occasion tels le directeur du Tour et Bernard Hinault » indique le propriétaire des lieux. Un visuel composé d’une grande carotte et d’un grand poireau sera constitué pour l’événement, sans oublier un chemin de vélos décorés de légumes. Autrement dit, c’est une fête avant la fête de la carotte qui se déroule le 2e week-end d’août.

Un label à valoriser
Créances reste la terre de la carotte. C’est d’autant plus vrai que la carotte des sables bénéficie d’une reconnaissance officielle Label rouge. Une fierté pour les producteurs puisque « c’est la seule de France à posséder cette reconnaissance » souligne Philippe Jean. Certes, ce label implique un cahier des charges strict comprenant des tests et analyses à différentes étapes. « C’est une plus grosse contrainte mais c’est mieux valoriser notre produit » indique le producteur. La carotte Label rouge non lavée, est récoltée à la main, ne passe pas dans la machine, et par conséquent présente une meilleure conservation. La saveur n’est pas en reste.
Rien n’est laissé au hasard pour que le département reste leader dans le poireau et le navet, et second en carotte. « On ne veut pas perdre cet acquis » note Philippe Jean. Un acquis qui sera mis en scène pour le passage du Tour de France ce samedi 1er juillet.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui