L'Agriculteur Normand 23 février 2018 à 09h00 | Par Communiqué

Jérôme NURY se félicite de la nouvelle carte des Zones défavorisées qui préserve l’Orne

Le ministre vient de présenter officiellement la nouvelle carte des zones défavorisées

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © TG

"Il s’agit d’une bonne nouvelle pour l’Orne qui voit deux territoires, exclus l’an dernier dans les premières simulations, être ré-intégrés dans cette carte officielle. Les secteurs de la Suisse Normande et de Carrouges sont ainsi maintenus dans cette mouture définitive au grand soulagement des exploitants agricoles concernés qui vont ainsi pouvoir continuer à bénéficier des Indemnités de Compensation des Handicaps Naturels (ICHN). Ces ICHN constituant une recette vitale pour les exploitations agricoles concernées dans des secteurs géographiques difficiles, il était donc essentiel de défendre leur maintien dans la carte des zones défavorisées. Il faut souligner l’écoute et le pragmatisme du ministre, saisi à plusieurs reprises par Jérôme NURY sur le sujet, notamment en tribune à l’Assemblée nationale lors du vote du budget agricole 2018. Le député ornais depuis plusieurs mois, à la demande de la profession, n’a eu de cesse de démontrer au ministre l’incohérence du projet de carte initiale qui prévoyait l’intégration d’une partie de la plaine de Caen dans le zonage, au détriment de la région de Putanges/Athis et Carrouges ! Dans un échange informel à l’Assemblée nationale il y a 15 jours, Stéphane Travert avait finalement confirmé à Jérôme Nury que la carte intègrerait bien les deux secteurs menacés mais souhaitait placer cette bonne nouvelle dans une communication plus globale sur la carte au niveau national qui fait sortir des communes du dispositif dans le sud-ouest. Jérôme Nury se réjouit de cette issue favorable obtenue grâce à l’action de tous, et notamment de la profession agricole qui a su fédérer les élus et les responsables agricoles sur ce sujet majeur. Il faut souligner que cette carte sera applicable au 1er janvier 2019 et doit être validée par la Commission européenne qui par l’intermédiaire de son commissaire au développement rural, Phil HOGAN s’est montré d’ores et déjà assez réceptif aux changements proposés par la France."

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui