L'Agriculteur Normand 26 septembre 2012 à 15h25 | Par T.Guillemot

Lait - Une OPNC pour massifier l’offre et peser plus dans les négociations

L’OPNC (Organisation de Producteurs Normandie Centre) livrant à Lactalis est officiellement née ce lundi à Alençon (61).Elle fédère 800 producteurs pour 300 millions de litres de lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

. © TG

Nous sommes fiers de livrer à Lactalis”. Ce n’est pas en opposants mais en partenaires qui veut se faire respecter et entendre que les membres fondateurs de l’OPNC plantent le décor. NC comme “Normandie Centre” et non pas “Non Commercial”, un petit pied de nez au géant lavalois.

6 associations sur 5 départements
L’OPNC est une suite logique aux multiples initiatives locales qui fleurissent depuis plusieurs mois. Des OP (Organisation de Producteurs) ou associations, indépendantes financièrement et logistiquement de Lactalis, ont vu le jour ici ou là. Mais pour préparer l’après quota et prendre son destin en main, l’échelon départemental n’est guère de taille face à une entreprise multinationale. Il faut donc massifier l’offre pour espérer peser dans le débat. C’est tout le sens de l’OPNC, portée sur les fonts-baptismaux ce lundi à la Chambre d’Agriculture de l’Orne à Alençon. Elle fédère 6 associations réparties sur 5 départements : l’Orne, la Manche, l’Eure, l’Eure-et-Loire et la Sarthe.
Pourquoi la Sarthe dans une structure Normandie Centre ? “Nous ne voulions pas nous rattacher à un groupement maison Lactalis. Il nous restait donc la Bretagne/Pays de Loire ou la Normandie. Pour des raisons historiques et de proximité, la seconde solution nous est apparue être la plus efficace”, justifie le sarthois Ghislain de Viron.

L’OPNC ouverte aux bio, AOC et conventionnel
Par contre, le Calvados est absent de l’OPNC mais les lignes ne sont pas figées. Un groupement départemental (Valbopré) monte en puissance. Pour l’autre, les stigmates de la crise laitière ne sont pas encore complètement effacés. Question de temps peut-être ? “Nous sommes prêts à discuter avec tout le monde et sommes ouverts à tous les types de production (conventionnel, bio et AOC),” insistent Max Vié et Sébastien Amand, respectivement président et vice-président de l’OPNC.
A ce jour, le nouveau-né pèse 800 producteurs (Lactalis en comptabiliserait au total 15 000 environ) pour 300 millions de litres de lait.Encore trop peu mais l’OPNC ne demande qu’à grandir. Elle constitue par ailleurs une étape incontournable dans la construction d’une représentativité nationale. Son prochain chantier : obtenir une reconnaissance officielle et collecter les mandats de négociations de ses adhérents.
Le bureau de l’OPNC
Président : Max Vié / OPLO : Organisation des producteurs Lactalis de l’Orne.
Vice-Président : Sébastien Amand / Groupement
des producteurs de lait du Bocage Normand.
Trésorier : Ghislain de Viron / Association des Producteurs Lactalis de Sarthe.
Secrétaire : Pascal Boissel / Groupement des producteurs de lait de l’Eure livrant à Lactalis.
Membres : Hervé Mauduit Groupement de producteurs Lanquetot des Veys et Jean-Luc Debray Association
des producteurs Lactalis d’Eure et Loir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui