L'Agriculteur Normand 09 avril 2019 à 15h00 | Par S.B.

Le top de la Normande dans les assiettes

La race Normande sera dans les assiettes des congressistes à Cherbourg. Ils pourront déguster du filet de bœuf. u d’excellence qui mettra en valeur le persillé et la tendreté de cette race, chère aux yeux du président de la filière, Michel Hamel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SB

a race Normande est réputée pour son persillé et sa tendreté. C’est sur ces atouts que la filière FQRN (filière qualité race Normande) créée par un groupe d’éleveurs, a été chercher une plus-value au travers d’un cahier des charges bien défini et restant à la propriété de la filière. Une plus-value estimée à 25 centimes d’euros/kg de carcasse. Depuis 27 ans, FQRN s’est tourné vers Carrefour pour commercialiser la production de Normande sous signe officiel de qualité.

Un regain pour la Normande
Si aujourd’hui, le nombre d’adhérents a diminué atteignant 1 700 éleveurs en raison de l’évolution des exploitations et des départs en retraite, le nombre de bovins reste similaire. Et depuis le mois de janvier, la demande de la grande distribution connaît un rebond, notamment pour le steak haché normand. « Il y a un regain pour la Normande », se réjouit le président de FQRN, Michel Hamel. 

Un cheptel sain
Cette valorisation ne peut s’obtenir que si les animaux correspondent au cahier des charges, et s’ils sont sains. Un élément sur lequel le GDS veille. Le lien entre les deux structures est donc évident. « C’est important d’avoir un cheptel sain », souligne Michel Hamel, investi au niveau cantonal puis départemental du GDS.
Les congressistes vont pouvoir y goûter. La race Normande sera dans les assiettes. Il sera servi entre autres du filet de bœuf. « C’est le top du top », assure Michel Hamel, fervent défenseur de la race Normande et de la filière qualité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui