L'Agriculteur Normand 06 février 2018 à 01h00 | Par Solene Lavenu

­­­Les Arpents du Soleil : vin du Calvados respectueux de l’environnement

Si la certification HVE récompense les pratiques respectueuses de l’environnement, elle est encore peu connue dans le milieu agricole. Premier à l’obtenir en Normandie, Gérard Samson exploite un vignoble à Saint-Pierre-sur-Dives. Il espère ouvrir une porte que d’autres emprunteront.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © SL

lll « Je ne voulais pas m’enfermer dans le carcan du bio, je tiens à ma liberté ! Mais je veux apporter une réponse aux consommateurs lorsqu’on me demande si mon vin est bio ». Gérard Samson, le viticulteur de Saint-Pierre-sur-Dive a donc opté pour une certification HVE. Son domaine viticole, « Les arpents du Soleil » est ainsi la première exploitation de Normandie à l’obtenir. Une petite fierté, mais avant tout, une expérience que d’autres imiteront, espère Gérard.
« Je ne pensais pas que je serais la première de Normandie, mais j’encourage tous les agriculteurs, surtout les maraîchers par exemple, dans cette démarche. C’est moins contraignant que la logique du bio, mais c’est une agriculture saine, qui montre que nous respectons la nature. C’est un bon atout commercial, et une réponse à tous nos détracteurs », assure ainsi le vigneron à la tête de 6,7 hectares. L’ancien notaire tient à sa liberté. Et selon lui, le bio le prive de quelques-unes. « Par exemple, seul le sulfate de cuivre est autorisé et son innocuité pour l’environnement est remise en cause. La distinction HVE est vraiment ma philosophie de travail et à mes pratiques. »

Quatre critères
Cette reconnaissance officielle de la performance environnementale des viticulteurs et des agriculteurs est une démarche volontaire qui vise à valoriser les pratiques respectueuses de l’environnement. Quatre critères sont évalués. D’abord, la préservation de la biodiversité « facile à obtenir » pour Gérard puisque son vignoble est entouré d’une haie de 320 mètres d’une part, d’un bois attenant à sa parcelle, d’autres parts, et d’un enherbement entre chaque rang. Il y a aussi, la stratégie phytosanitaire. « Il faut calculer l’IFT (indice de fréquentation de traitement). Et là encore, je n’ai pas essuyé de problème particulier, je suis à 4 sur une référence de 13. »
Troisième point, la gestion de la fertilisation. Gérard n’utilise pas beaucoup d’azote dans ses vignes et des produits NODU-vert. Il n’y a donc pas eu de souci n’ont plus avec ce point, ni avec le dernier : la gestion de la ressource en eau. Les Arpents du soleil ne sont, en effet, pas concernés puisqu’il n’y a pas de système d’irrigation dans les vignobles (et très peu en général). « Ça tuerait la notion de terroir, très importante dans le vin puisque deux parcelles placées à quelques mètres d’intervalle peuvent donner des cépages totalement différents », explique Gérard Samson. Après une préparation de deux jours avec les vignerons indépendants et un audit, « Les Arpents du soleil » ont donc reçu leur agrément pour une période de trois ans. « C’est une qualification qui se veut pratique et réaliste, elle est vraiment adaptée aux milieux agricoles, surtout pour les petites productions personnalisées », explique Gérard Samson
Rappelons qu’à l’heure actuelle, ni l’agriculture raisonnée, ni les AOC, ni les différents labels de qualité n’ont de critères en matière d’environnement. Gérard, lui, peut désormais mettre le logo sur l’étiquette de ses bouteilles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous