L'Agriculteur Normand 17 octobre 2017 à 08h00 | Par Sandrine Bossière

Les bons réflexes de conduite

Une trentaine de jeunes de la MFR de Mortain a procédé à un exercice grandeur nature de conduite d'engins agricoles en situation. L'occasion pour eux d'apprendre les bons réflexes avant d'aller sur la voie publique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MFR

Des élèves de la MFR de Mortain, un formateur, un chargé de mission prévention de Groupama, un gendarme, référent prévention, et un concessionnaire. Tous les acteurs étaient réunis pour mettre en place un stage de prévention et de sécurité à la conduite des engins agricoles à destination d'une trentaine de jeunes. C'était le 11 octobre sur le site de l'ancienne gare de Le Neurbourg, à quelques encablures de l'établissement scolaire.

Un parcours balisé
Les élèves de 1re bac pro, CAPA 1ère année et les 3e en classe d'orientation professionnelle ont ainsi réalisé un parcours balisé avec des panneaux de signalisation. L'évaluation des jeunes s'est faite sous l'oeil attentif du formateur, Jean-Marie Thetiot, avec le concours de Thierry Morel, chargé de prévention à Groupama et Michel Guérin, responsable de l'atelier aux établissements Blanchard, concessionnaire de matériels agricoles du Teilleul.

L'âge de la conduite
La matinée a été consacrée au règlement des engins agricoles et du code de la route. « Des jeunes de moins de 16 ans peuvent conduire un tracteur de moins de 2,5 m de large », précise Thierry Morel, quel que soit l'attelage. Dans les champs, des dérogations peuvent être accordées pour les jeunes de 15 ans. Mais l'oeil du maitre de stage reste primordial. 

Porter la ceinture
Si les élèves de 3e ont débuté par la conduite d'un tracteur simple, les autres jeunes ont manoeuvré par un attelage. Pour Michel Guérin et son collègue, Yannick Boubarne, qui participent depuis le début de l'opération, « les jeunes s'en sortent plutôt bien. Certains sont fils d'agriculteurs, de clients ». Mais ce sont des petits détails qui font la différence, notamment le port de la ceinture dans la cabine, obligatoire depuis pratiquement 10 ans. « Ce n'est pas encore un réflexe dans les exploitations », reconnaît Nicole Legeard, présidente du conseil d'administration de la MFR, et agricultrice. Et pourtant la ceinture reste essentielle à bord des engins agricoles. Tout comme la descente du tracteur en marche arrière. « La MSA déplore trop de petits accidents. Les petites chutes correspondent à un tiers des accidents, et les chutes liées à la descente en avant du tracteur reste importante », souligne Jean-Marie Thetiot.

Sur la voie publique
L'exercice pour chaque jeune a débuté par une vérification avant le départ de l'attelage, état des pneus, éclairage...
Ils ont dû également démontrer leur capacité à se positionner sur la voie publique dans les lignes droites et dans les virages, observer dans les différentes situations (angles morts, rétros,...), maitriser les manoeuvres pour faire un créneau, une marche arrière et  avoir une attitude adaptée sur l'ensemble du parcours.

Des jeunes plus responsables
La journée a été conjuguée à un échange avec un gendarme de la brigade de Mortain, référent sécurité et prévention dans les écoles.
L'occasion pour le représentant des forces de l'ordre de rappeler les risques sur la route, l'entretien des routes lors des travaux agricoles, l'alcool au volant...
Et de manière générale, il dresse plutôt un constat positif lors des chantiers. Les agriculteurs se montrent davantage responsables.
A la fin de la journée, une attestation a été remise à chacun des élèves certifiant la participation à l'opération conduite sécurisée.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui