L'Agriculteur Normand 26 mars 2019 à 10h00 | Par Gilles Fortin – pour le groupe des référents PAC de Normandie

Les nouveautés pour vos demandes d’aides sur TELEPAC

Entre le 1er avril et le 15 mai 2019, vous devrez télédéclarer votre dossier PAC. Soyez vigilants sur les évolutions réglementaires, en particulier si vous êtes en Zone défavorisée.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Vigilance pour assurer 100% de paiement vert
Les Surfaces d’intérêt écologique (SIE) doivent couvrir 5% des terres arables. Parmi les éléments éligibles, les jachères, y compris mellifères, sont éligibles. Le couvert d’une culture dérobée déclarée en SIE doit toujours être présent durant une période unique de 2 mois, fixée par département. Concernant les prairies permanentes, l’administration a levé l’interdiction individuelle de les retourner, sauf pour les prairies dites sensibles (en zone Natura 2000) ainsi que toutes celles des exploitations engagées en MAEC système, ou celles en MAEC localisées. A noter que des exploitants découvriront tardivement sur Telepac (courant avril) si l’administration a requalifié des prairies temporaires 2018 en prairies permanentes en cas de couvert herbacé de plus de 5 ans (idem pour certaines jachères). Cela aura des conséquences sur les SIE nécessaires en 2019.

Evolution des aides aux protéines végétales
Des légumineuses fourragères de plus de 3 ans seront aussi primables à l’aide couplée à partir de 2019. Les mélanges éligibles de légumineuses prépondérantes avec céréales ou oléagineux seront contrôlés sur place cet été et non sur la base des factures de semences. Des mélanges avec céréales restent éligibles à l’aide aux protéagineux si ces derniers sont prépondérants au semis.

Extension de la zone défavorisée, pour l’ICHN
L’Indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN) sera une nouveauté pour un certain nombre d’éleveurs normands avec l’extenstion de la zone défavorisée. Cette aide est réservée aux éleveurs de bovins, ovins, caprins et/ou équins, avec le siège et 80% de la SAU en zone défavorisée. Les exploitants sont à titre principal ou avec un revenu non agricole inférieur à un demi-SMIC (se renseigner). Par ailleurs, on ne pourra pas signer de nouveau contrat MAEC en 2019. En revanche, il est toujours possible d’engager des mesures en agriculture biologique, ou poursuivre les engagements dans un contrat MAEC existant.

Retrouvez plus de détails sur
https://normandie.chambres-agriculture.fr/conseils-formations/gestion-de-lexploitation/pac/

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui