L'Agriculteur Normand 19 février 2015 à 08h00 | Par X. Berhault Pour les services Identification de Normandie

Les services Identification normands harmonisent leur grille tarifaire

Les services Identification mutualisent de plus en plus leurs activités pour répondre aux enjeux de l’élevage bovin normand et améliorer les services aux éleveurs et la qualité de l’identification. La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques.
La convergence des grilles tarifaires est une étape incontournable pour poursuivre cette convergence des pratiques. - © CA Normandie

Les services Identification du Calvados, de Haute-Normandie, de la Manche, et de l’Orne travaillent ensemble depuis plusieurs années en partageant des investissements dans les outils informatiques, en conduisant des appels d’offre communs pour certains marchés de matériel, ou en harmonisant leurs pratiques et services aux éleveurs.L’ensemble de ces 4 sites est par exemple certifié ISO 9001 dans le cadre d’une démarche qualité commune.De plus l’harmonisation des pratiques facilitera la continuité de service aux éleveurs en permettant que les personnels soient en capacité de répondre aux besoins de l’ensemble des éleveurs normands.En 2015 les élus des EdE et associations d’identification ont choisi de poursuivre cette mutualisation des fonctionnements en adoptant des principes de facturation identiques pour les prestations fournies aux éleveurs dans le cadre de l’Identification bovine.La grille des services Identification ovine caprine était déjà harmonisée depuis 3 ans. L’harmonisation des grilles tarifaires pour l’identification bovine vise :- à ce que tous les éleveurs normands retrouvent les mêmes lignes sur leur facture ;- à rapprocher les tarifs au plus près des couts engendrés par chaque éleveur et des actes d’identification générés: naissances, mouvements, abonnements … ;- à prendre en compte l’informatisation croissante des éleveurs, les services Internet devenant le standard par rapport aux services papier ;- à adapter aussi les tarifs aux systèmes d’élevage spécifiques : ateliers veaux boucherie, engraissement …Chaque structure continue à fixer ses propres tarifs pour chaque objet de facturation (forfait élevage, mouvement, naissance …) afin de s’adapter à la situation départementale.Ces tarifs convergeront ensuite progressivement avec la poursuite de la mutualisation régionale des services.Cette mutualisation régionale des structures d’identification vise, dans un contexte de réduction du nombre d’élevages, à maintenir la qualité et la continuité de service aux éleveurs, en optimisant les coûts.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui