L'Agriculteur Normand 03 novembre 2011 à 11h24 | Par Edition Orne

Limousine - Herd book Limousin Normandie : “opération commando lancée”

Du rififi à l’assemblée générale du Herd Book. Les adhérents sont venus demander des comptes aux élus. Des solutions sont en marche.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La Normandie compte un cheptel de 20 000 limousines. “Un bon score qui ne cesse de croître”, assure le président du Herd Book Limousin. “Seulement 1/4 sont contrôlées. Nous devons y remédier”. Etienne Aubert rebondi : “nous allons mettre tout en œuvre
à commencer par impliquer tous les techniciens du HB 
dans la démarche”. “Opération commando” ou opération 
de la dernière chance... (DR)
La Normandie compte un cheptel de 20 000 limousines. “Un bon score qui ne cesse de croître”, assure le président du Herd Book Limousin. “Seulement 1/4 sont contrôlées. Nous devons y remédier”. Etienne Aubert rebondi : “nous allons mettre tout en œuvre à commencer par impliquer tous les techniciens du HB dans la démarche”. “Opération commando” ou opération de la dernière chance... (DR) - © Hélène Bonneau
Une quarantaine d’éleveurs de limousine ont fait le déplacement au relais Saint-Jean à Corbon (14) pour assister à l’assemblée générale du Herd Book. Une forte mobilisation dans une démarche  revendicative. “Je n’ai pas vu un inspecteur dans mon élevage depuis trois ans”, assène un adhérent. “Nous avons 18 mois de retard sur les certifications des bovins”, signale un autre éleveur.
Si des difficultés structurelles et conjoncturelles persistent 
pour la section, la valeur génétique des animaux Normands est bien présente.  La qualification RRE VS (Top 1% supérieur de la race) décernée au taureau CESAR à Marie-Christine Hamelin (50) en est le signe. Autre participation significative DIABOLO-Z au CGA 2010 (Sébastien Jacqueline).
Si des difficultés structurelles et conjoncturelles persistent pour la section, la valeur génétique des animaux Normands est bien présente. La qualification RRE VS (Top 1% supérieur de la race) décernée au taureau CESAR à Marie-Christine Hamelin (50) en est le signe. Autre participation significative DIABOLO-Z au CGA 2010 (Sébastien Jacqueline). - © Hélène Bonneau

“Opération commando”


Ambiance tendue donc pour le président du Herd Book Limousin, Jean-Marc Alibert. Mais il assume erreurs et imprévus “notamment dans le secteur des ressources humaines. Trois inspecteurs sont partis. J’ai bien conscience des problèmes que cette situation pose dans vos exploitations, notamment pour la valorisation de vos animaux”. Et de poursuivre : “nous avons élaboré une “opération commando” pour gérer les urgences et relancer le processus. Deux embauches récentes doivent permettre de visiter les exploitations et effectuer le travail”. Une question se pose dans la salle : pourquoi le turn-over est-il si important dans la structure ? “Plusieurs facteurs entrent en compte, explique Jean-Marc Alibert. En recrutant des fils d’agriculteurs, on prend le risque d’être confrontés à leur départ en cas d’installation(...). Avant d’enchaîner : nous devons veiller à fidéliser les membres du personnel. Comment? En attribuant de meilleures conditions de travail et prestations salariales”. Un langage bien compris de l’assemblée. 


Pression


“J’ai bien entendu votre message. J’ai compris qu’il ne faut pas que l’on se rate la saison prochaine. Nous n’avons plus le droit à l’erreur”.

Gérer l’urgence


“Une chose est sûre, on ne fait pas du travail propre en rattrapant des retards”, affirme Sébastien Stamane, directeur technique du Herd book Limousin. Des propos appuyés par Etienne Aubert, président de section : “certains élevages ne seront pas visités cette année. Nous essayons de sauver ce qui peut l’être en priorisant les fermes qui ont notamment des génisses pleines. Deux mois après le vêlage, cela ne sert à rien de pointer”. 

- © Hélène Bonneau

La nouvelle recrue


Opération commando oblige, de nouvelles recrues vont au front. Catherine Bausson, inspectrice, souhaite “être rapidement opérationnelle et efficace”. Afin de faciliter son travail elle préconise aux éleveurs de “bien préparer le travail sur l’exploitation (clôturer les animaux...)”. De plus, trois personnes relais ont été désignées sur les différents départements afin de gérer les possibilités des éleveurs et optimiser le planning. 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui