L'Agriculteur Normand 02 décembre 2014 à 08h00 | Par T.Guillemot

Lin : ne pas créer de surproduction

Bertrand Gomart, président de l'AGPL (Association Générale des Producteurs de Lin), est venu ce lundi à Maltot (14) assister aux travaux du syndicat lin de Basse-Normandie. Il prône une stabilisation des surfaces linicoles en 2015.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Avec 5 500 liniculteurs et une sole de 65 000 ha environ, la France est le leader mondial du lin et entend bien le rester. Mais pour que la petite fleur bleue, chantre de l'écologie et du naturel, reste économiquement profitable, une discipline interprofessionnelle s'impose.

Comment se comportent les cours du lin ?
Bertrand Gomart. Ils sont bons actuellement puisque compris dans une fourchette de prix de vente en euros de 1,70 e jusqu'à 2,70 e. Ce qui est tout à fait correct. Ce qui donne en dollars 3 $ rendu Chine.
La parité euro/dollar nous est favorable.

Et le marché ?
Un marché dynamique et qui tire bien.

Les premiers lins 2014 sont teillés. Une tendance ?
Elle est correcte avec cependant une très grande hétérogénéité avec de faibles mais aussi de très bons rendements comme l'an dernier. La qualité est assez bonne aussi si ce n'est que l'on va perdre un peu en résistance.

Vous appelez à une stabilité des emblavements en 2015. Pourquoi cette prudence ?
Notre marché est dynamique mais stable dans l'avenir. Avec l'apport de la récolte 2014, nous pensons avoir suffisamment de lin pour approvisionner le marché jusqu'à la fin de l'année 2015. Nous ne souhaitons donc pas créer de surproduction.

Le lin, une culture d'avenir ?
Bien sûr, c'est une culture naturelle, écologique et qui est dans l'air de temps. La consommation de produits comme le linge de maison, les rideaux, les draps est en forte progression. Le lin est très à la mode.

TIRAGE AU SORT SEMENCES DE LIN 2015  ppp
5 SÉJOURS EN SARDAIGNE À GAGNER POUR LES LINICULTEURS
Comme chaque année, la filière semences de lin organise
un grand tirage au sort à partir des semences de lin high tech produites en Haute-Normandie, Nord-Pas de Calais, Picardie, Basse-Normandie - Maine - Bassin Parisien - Champagne-Ardenne et autres départements.

La filière semences s'organise pour approvisionner le marché
Malgré les conditions climatiques peu favorables de l'été dernier sur l'ensemble de l'Europe, la filière de semences certifiées de lin high tech mettra tout en oeuvre pour l'approvisionnement
du marché en semences. Agriculteurs-multiplicateurs,
établissements producteurs, organisations professionnelles,
tous à leur niveau ont fait ou feront le nécessaire pour satisfaire les utilisateurs tant en quantité qu'en qualité de semences.

Tirage au sort 2015 : 1 étiquette pour 250 kg de semences
Pour participer au tirage au sort, rien de plus simple.
Les liniculteurs se verront remettre par leur distributeur
une étiquette pour 250 kg de semences livrées. Chaque liniculteur peut renvoyer l'ensemble de ses étiquettes mais un lot unique lui sera attribué en cas de double tirage. Bien sûr l'heureux gagnant recevra le prix le plus élevé.

5 voyages en Sardaigne pour les gagnants
Du fait du succès des années précédentes, l'attribution
d'un voyage a été reconduite pour les 5 premiers gagnants.
Par ailleurs, 195 autres liniculteurs tirés au sort auront le plaisir de gagner un magnifique lot en lin.

Comment participer ?
Vous pouvez disposer de tous les renseignements pratiques
en vous rapprochant de votre distributeur habituel de semences de lin high tech ou en écrivant au GNIS - semences certifiées
de lin high tech - 137, rue des Fusillés - BP 715 - 59657
VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX ou sylvie.barbe@gnis.fr
qui vous enverra gratuitement le document de présentation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui