L'Agriculteur Normand 22 octobre 2010 à 14h54 | Par Loic Deveyer chambre d’agriculture de l’orne

Machinisme - Laissez-vous guider… par votre tracteur - Partie 2

Pour beaucoup, ne plus mettre les mains sur le volant alors que le tracteur évolue dans la parcelle n’est pas un besoin inné. Pourtant à écouter les agriculteurs équipés d’autoguidage sur leurs automoteurs, on s’y fait vite… voire trop vite ! Quant aux coupures automatiques de tronçons sur pulvérisateurs, les utilisateurs sont unanimes et les réactions encore plus tranchées : “Nous ne reviendrions plus en arrière !”.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
John Deere 8245R pré-é́quipé́ en Iteq Pro permettant les manœuvres automatiques en fourrières. (© DR) Console John Deere à̀ bord du 8245R. L'autoguidage John Deere sur un 8245R. Balise RTK. Antenne Paradyme Satplan.

Renouvellement du tracteur de tête sur une exploitation céréalière

Acheté avant l’été, le John Deere 8245R de Jean-Pierre Prévost (Normandel), impressionne par ses dimensions. “Il vient en remplacement d’un Case Magnum 240 qui commençait à vieillir” nous précise Jean-Pierre Prévost. “Nous sommes, mon fils Emmanuel et moi, sur 2 exploitations en rotation céréalière colza-blé-orge. Son installation en début d’année nous a mené à une réflexion en terme d’organisation du travail. Aujourd’hui, nous travaillerons pour ainsi dire ensemble sur l’intégralité des façons culturales. Ce nouveau tracteur de tête aura donc plus de travail à abattre que son prédécesseur”. La particularité du 8245R est son équipement en autoguidage intégré sur hydraulique de direction. Pas d’adaptation sur volant… en tout cas pour ce tracteur. “Lors de l’achat, nous étions décidé pour un modèle. Avant de finaliser, la concession John Deere est venue nous faire la démonstration d’autoguidage. Le point fort du tracteur, c’est son prééquipement et l’aspect évolutif et transposable de l’ensemble du système de guidage”. Le tracteur sert au déchaumage en 6 m, au semis en 4,5m. En signal StarFire 1 avec une précision de 10-15 cm, cela paraît suffisant pour commencer selon M. Prévost. “Ce que nous avons pu déjà expérimenter, ce sont les gains en débit chantier sur le déchaumage. Nous ne pensions pas recouper autant avant l’autoguidage. On est vite à mordre 50 cm en 6 m de large. Autant dire qu’à la fin de la journée, on économise effectivement du fuel et des heures tracteur”. Le travail en planche est une autre source importante d’économie de temps et de confort. “Ne plus perdre de temps en manœuvre, c’est préserver l’opérateur qui maintient son attention et maintient la cadence de travail”. Au-delà de l’équipement sur le 8245R, Jean-Pierre Prévost a investi dans un volant d’autoguidage John Deere pour son automoteur de pulvérisation Maestria. Cet équipement vient en complément des composantes de guidage employées sur le 8245R. “L’opération ne dure que quelques minutes : on déplace l’antenne du 8245R que l’on positionne sur le Maestria, on opère la même manœuvre avec la console de guidage située dans la cabine du tracteur pour la positionner au poste de conduite de l’automoteur de pulvérisation. Le volant peut être déplacé d’un matériel à l’autre. Un moteur électrique le fait tourner selon les informations donnée par l’antenne et la console” : on a de l’autoguidage non plus sur hydraulique de direction comme sur le 8245R mais en électrique. Cet été, Emmanuel a même positionné le volant électrique sur un vieux Deutz pour épandre du fumier de poule.

Expérience concluante !

Systè̀me d'autoguidage é́lectrique selon Satplan.
Systè̀me d'autoguidage é́lectrique selon Satplan. - © DR

Démonstration d’un nouveau produit haut de gamme de chez SatPlan

Rendez-vous donné un lundi de septembre chez un agriculteur ornais pour une démonstration d’un tout nouveau produit de chez SatPlan. Accueilli par Xavier Bruand, directeur commerciale et responsable zone Normandie Bretagne chez SatPlan, la discussion s’oriente très vite vers l’objet de la démonstration. M. Bruand nous explique : “L’agriculteur en question a déjà bien étudié sa demande et nous avait contacté à propos d’une balise RTK à vendre d’occasion sur internet. Son projet ambitieux par ailleurs collait parfaitement au lancement d’un nouveau produit dans notre gamme”. Effectivement, l’agriculteur avisé a un cahier des charges clair : il souhaiterait pouvoir à terme, au-delà des déchaumages, semis de céréales, colzas et lin, semer et biner betteraves et tournesol. Une seule solution si le binage s’invite : la balise RTK. L’occasion fait le larron, l’agriculteur peut en acheter une d’occasion. Sa demande se précise quant il évoque le souhait de pouvoir transposer l’ensemble du système d’autoguidage sur plusieurs tracteurs, qu’il soit en autoguidage électrique ou hydraulique. Explication : l’agriculteur a actuellement un tracteur non pré-équipé sur l’hydraulique de direction pour de l’autoguidage. Il ne souhaite pas investir pour l’instant dans une adaptation sur hydraulique et se rabattrait sur de l’autoguidage électrique, donc sur volant avec toujours un impératif : une précision RTK à 2,5cm. A cette première question, M. Bruand répond que c’est possible. L’agriculteur poursuit : “Ce système, idéalement, devrait être transposable à un autre tracteur” pas de problème non plus selon M. Bruand. Enfin, si un jour un tracteur neuf arrivait dans la cour pré-équipé en autoguidage hydraulique, le système balise RTK + console + antenne tracteur pourrait-il être valorisé ? Encore une fois M. Bruand répond par l’affirmative. “La solution proposée est l’autoguidage Autofarm avec l’antenne Paradyme. Sur le tracteur de l’agriculteur, une adaptation d’un moteur électrique et d’une crémaillère sur volant, transposable à un autre tracteur permettra d’équiper en précision RTK plusieurs machines de l’exploitation. Pour équiper un second tracteur, il suffira de déplacer l’antenne Paradyme, la console de contrôle de guidage et l’interface du volant électrique dans l’autre tracteur : en 10 mn, c’est prêt. Si un nouveau tracteur arrive et que l’on veut l’équiper en autoguidage via hydraulique de direction, l’antenne Paradyme et la console seront utilisables également. Ce qui fait la force de ce produit, c’est la capacité pour l’antenne et la console de travailler en autoguidage électrique et hydraulique, ce qui ne se faisait pas encore. Bref un système très évolutif”.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. l'Agriculteur Normand se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui